mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 14:02 14 h 02 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 14:02 14 h 02 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 14:02 14 h 02 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 14:02 14 h 02 min

l'info en continu

Claudel Lubaya demande « un jugement équitable » pour Ne Muanda Nsemi

- Publicité-

Vingt-quatre heures après l’assaut mené par la police congolaise à la résidence du gourou de la secte Bundu Dia Bongo, et qui a conduit à l’arrestation de Zacharie Badiengila dit Ne Muanda Nsemi et ses adaptés, le député Claudel Lubaya demande qu’un « jugement équitable » lui soit accordé.

Dans un communiqué lu vendredi 24 avril 2020, tard dans la soirée, le vice-Premier, ministre de l’Intérieur et Affaires coutumières, Gilbert Kankonde, énumère les faits reprochés à Ne Mwanda Nsemi, citant la rébellion, l’atteinte à la sûreté de l’État, l’incitation à la haine.

- Publicité-

À ce propos, le président du parti politique UDI, et député national de Lusambo, Claudel Lubaya, dans un tweet, demande aux juges, à la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe qui a émis le mandat de l’arrestation de Zacharie Badiengila, d’avoir « un jugement équitable pour des faits qui lui sont reprochés ».

« Ne Mwanda Nsemi a droit à un jugement équitable pour des faits qui lui sont reprochés; Gédéon Kyungu devra suivre ».

Enfin, Claudel Lubaya exhorte le gouvernement de la République, de cesser dans ses démarches de négocier avec les séparatistes et porteurs d’idéologies xénophobes.

_ »L’Etat ne doit ni négocier avec les séparatistes porteurs d’une idéologie xénophobe ni céder aux caprices des groupes rebelles qui déstabilisent le pays », recommande-t-il.

Adrien Ambanengo | politico.cd ■

- Publicité -

2 Commentaires

  1. Laissez aux juges dire le droit. Tu ne dois pas te substituer à la place du magistrat instructeur. Il ne faut pas chercher à influencer l’opinion publique, que chacun reste dans ses attributions. Si à l’époque la justice était à deux vitesses, cela marchait avec la philosophie du régime de Kabila mais aujourd’hui c’est pas le cas. Félix a imprimé sa marque, ne pas interférer dans la justice, indépendance de la justice et la justice pour tous. Voilà l’État de droit.

Comments are closed.

EN CONTINU

Participation citoyenne aux finances publiques : l’ODP appelle à la prolongation du projet « Profit-congo »

La RDC occupe actuellement le 5ème rang en matière de transparence des finances publiques et la première place en ce qui concerne...

Lutte contre la malnutrition : 12 millions USD du Gouvernement pour le projet « Nutrition à assise communautaire » de l’UNICEF

12 millions de dollars américains, c'est le montant accordé par le gouvernement congolais, à travers son Projet de développement du système de...

RDC-UNPC : Jolino Makelele n’a pas exigé 40% de fonds octroyés par la Fondation Denise Nyakeru pour le congrès

Le Ministre de la Communication et médias, Jolino Makelele, est sorti de son silence pour éclairer l'opinion suite aux rumeurs qui ont...

Célestin Musao : « L’Assemblée est sur mille et un fronts, on ne peut réduire le travail aux plénières »

Le rapporteur de l'Assemblée nationale, Célestin Musao, fustige le comportement de certaines personnes qui pensent que le travail d'un élu national au...

SADC : la RDC et le Malawi élus président et vice-président du RPMLOC du Forum parlementaire

La République démocratique du Congo (RDC) et le Malawi ont été élus respectivement président et vice-président du Comité parlementaire régional de surveillance...