Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
3,070
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 11:26 11 h 26 min
DRC
2,550
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 11:26 11 h 26 min
DRC
448
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 11:26 11 h 26 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 11:26 11 h 26 min

l'info en continu

Claudel Lubaya demande « un jugement équitable » pour Ne Muanda Nsemi

Vingt-quatre heures après l’assaut mené par la police congolaise à la résidence du gourou de la secte Bundu Dia Bongo, et qui a conduit à l’arrestation de Zacharie Badiengila dit Ne Muanda Nsemi et ses adaptés, le député Claudel Lubaya demande qu’un « jugement équitable » lui soit accordé.

- Publicité-

Dans un communiqué lu vendredi 24 avril 2020, tard dans la soirée, le vice-Premier, ministre de l’Intérieur et Affaires coutumières, Gilbert Kankonde, énumère les faits reprochés à Ne Mwanda Nsemi, citant la rébellion, l’atteinte à la sûreté de l’État, l’incitation à la haine.

À ce propos, le président du parti politique UDI, et député national de Lusambo, Claudel Lubaya, dans un tweet, demande aux juges, à la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe qui a émis le mandat de l’arrestation de Zacharie Badiengila, d’avoir « un jugement équitable pour des faits qui lui sont reprochés ».

« Ne Mwanda Nsemi a droit à un jugement équitable pour des faits qui lui sont reprochés; Gédéon Kyungu devra suivre ».

Enfin, Claudel Lubaya exhorte le gouvernement de la République, de cesser dans ses démarches de négocier avec les séparatistes et porteurs d’idéologies xénophobes.

_ »L’Etat ne doit ni négocier avec les séparatistes porteurs d’une idéologie xénophobe ni céder aux caprices des groupes rebelles qui déstabilisent le pays », recommande-t-il.

Adrien Ambanengo | politico.cd ■

- Publicité -

2 Commentaires

  1. Laissez aux juges dire le droit. Tu ne dois pas te substituer à la place du magistrat instructeur. Il ne faut pas chercher à influencer l’opinion publique, que chacun reste dans ses attributions. Si à l’époque la justice était à deux vitesses, cela marchait avec la philosophie du régime de Kabila mais aujourd’hui c’est pas le cas. Félix a imprimé sa marque, ne pas interférer dans la justice, indépendance de la justice et la justice pour tous. Voilà l’État de droit.

Comments are closed.

EN CONTINU

L’ambassadeur des USA en RDC salue l’arrestation de +, un des puissants chefs de la milice Kamuina Nsapu

L'ambassadeur des USA en RDC, Mike Hammer salue l'arrestation de Trésor Mputu, un des puissants chefs de la milice Kamuina Nsapu.

Covid-19 au Sud-Kivu : la commune d’Ibanda en confinement total à partir de ce lundi 01 juin

Face à l'augmentation des cas de covid-19 à Bukavu au Sud-Kivu, soit de 4 à 16 cas et puis de 16 à...

Kinshasa: Travaux d’aménagement des marchés municipaux pour accueillir les vendeurs du marché central

Dans le cadre de l'opération "Kinshasa Bopeto" , initiée par Gentiny Ngobila Mbaka, l'hôtel de ville de Kinshasa a entrepris les travaux...

Covid-19: Un 5e cas testé positif au sein de l’ambassade des USA en RDC

L'ambassade des USA en RDC vient d'enregistrer un 5e cas positif du covid-19 parmi son personnel depuis le début de l’épidémie déclarée...

Reddition des groupes armés: le problème de la prise en charge se pose (Gouverneur Théo Kasi)

Ces dernières semaines dans les provinces du Nord et du Sud Kivu, plusieurs centaines d’éléments des groupes armés se sont rendus aux...