mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,631
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min
DRC
230
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min
DRC
10,129
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min

l'info en continu

EPST : Une rumeur fixant la reprise des cours au 11 mai démentie

- Publicité-

Le ministère de l’enseignement primaire secondaire et technique a coupé court à une rumeur qui faisait état de la reprise des cours dans les écoles de la RDC ce 11 mai 2020.

Cependant, cette question a été bien débattue au cours du conseil des ministres virtuel qui s’est tenu vendredi 24 mai 2020, certifie le ministère de l’EPST.

- Publicité-

Le débat n’a pas débouché sur une date de reprise des cours mais sur un rendez-vous entre la primature, le ministère de l’EPST, et le comité multisectoriel de riposte contre le Coronavirus pour réexaminer cette possibilité de 22 millions d’élèves de reprendre le chemin de l’école sur toute l’étendue nationale.

Dans l’entre-temps, la RDC continue à enregistrer des nouveaux cas de contagion, de guérison et de décès au coronavirus. Le bulletin de l’équipe de riposte de vendredi 24 avril a indiqué 22 nouveaux cas enregistrés, pour un total de 416 personnes que le virus a déjà atteint. 49 d’entre elles ont été guéries alors que 28 ont décédé. Alors que le Nord, le Sud-Kivu et l’Ituri ont déclaré leurs cas guéris, la province du Haut-Katanga vient d’être touchée avec un cas enregistré.

- Publicité -

10 Commentaires

  1. A mon avis, je ne penses pas que l’année soit blanche. du fait que dans d’autres institutions, ils ont déjà finis les programmes des quelques cours et passer même aux épreuves. Donc peut importe à quand la pandémie baissera nous pouvons continuer les cours. Même s’il faudra élaborer un autre calendrier ministériel; que le gouvernement juge simplement le pour et le contre afin de décider pour l’avenir de la jeunesse.

    merci.

  2. Commenter :Quel serait le sort des étudiants et élèves qui ont déjà avancé une grande partie de leurs frais académique et scolaire ?, à mon avis l’Etat devrait libérer les provinces non en risque.

  3. Maintenant quel sont des mesures Prise pour les élèves ou Étudiants qui ont déjà soldés leurs Frais aux établissements et sinon Que ferons nous alors Pour les examens qu’on a déjà faites??

  4. Bonjour tripartite. Je donne complètement raison au ministre de l’EPST. Il ne reste que 30 jours pour l’école primaire, secondaire et technique. Et au niveau supérieur, 3/4 de cours sont déjà vus au niveau supérieur c’est-à-dire universités et instituts superieurs. Pourquoi alors décréter une année blanche. Ne soyons alarmistes ni moins pessimistes comme les européens le prévoyaient pour l’afrique! Je pense qu’il y a une forte possibilités que les cours reprennent ; mais cela doit exiger les autorités de renforcer certaines mesures dans les établissements scolaires ecademiques pour vue que l’année finisse. Monsieur le Président de la République, monsieur le premier minsitre, monsieur le ministre de l’ESU, monsieur le ministre de l’espt et le comité de riposte, ne pas vouloir reprendre le cours au mois de Mai peut, j’en suis sur, cacher des conséquences à long terme. Bref, réexaminer très bien cette possibilité de la reprise de cours. Il ne faut pas que les occidentaux soient un modèle sur lequel vous voulez vous appuyer. Souvenez-vous que nous sommes un État souverain

  5. D’autant plus qu’ à tout les niveaux​ les matières sont traitées à plus de 60% il est préférable aux autorités de voir​ comment éviter l’année blanche par la reprise des cours ,pour aboutir aux épreuves de fin d’année mais une question qu »il faut prendre au sérieux la paie des nouvelles unités car c’était une promesse ferme de l’autorité et aussi pour éviter que cela constitue à nouveau une barrière pour le bon fonctionnement des installations scolaire etc..

  6. Je ne crois pas que l’année peut être blanche. Mais ce qui inquiète pour nous étudiants, c’est que le ministre en charge en charge de l’enseignement supérieur et universitaire ne se prononce pas pour apaiser les étudiants. Nous voyons seulemeent le ministre de l’espt actif mais pas Thomas Luhaka. C’est comme si il est informé au courant que l’année sera blanche et il garde un grand silence.

Comments are closed.

EN CONTINU

RDC-UNPC : Jolino Makelele n’a pas exigé 40% de fonds octroyés par la Fondation Denise Nyakeru pour le congrès

Le Ministre de la Communication et médias, Jolino Makelele, est sorti de son silence pour éclairer l'opinion suite aux rumeurs qui ont...

Célestin Musao : « L’Assemblée est sur mille et un fronts, on ne peut réduire le travail aux plénières »

Le rapporteur de l'Assemblée nationale, Célestin Musao, fustige le comportement de certaines personnes qui pensent que le travail d'un élu national au...

SADC : la RDC et le Malawi élus président et vice-président du RPMLOC du Forum parlementaire

La République démocratique du Congo (RDC) et le Malawi ont été élus respectivement président et vice-président du Comité parlementaire régional de surveillance...

DGDA : action disciplinaire contre le DG a.i. Nkongolo pour « suspension des avantages accordés à certaines entreprises »

Le ministre des Finances, Sele Yalaghuli, a ouvert une action disciplinaire contre le Directeur général a.i. de la Direction Générale des douanes...

Beni : Aimé Ngoy Mukena stigmatise la manipulation des jeunes pour la déstabilisation de la RDC

Lors d'un point de presse dimanche 27 septembre 2020 à Beni (Nord-Kivu), le ministre de la Défense nationale, Aimé Ngoy Mukena, a...