Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
3,070
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 12:26 12 h 26 min
DRC
2,550
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 12:26 12 h 26 min
DRC
448
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 12:26 12 h 26 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 12:26 12 h 26 min

Le sénateur Boshab dément des allégations sur son désaccord aux nouvelles nominations dans l’armée

Le sénateur et ancien ministre de l’Intérieur, le professeur Évariste Boshab dément des allégations répandues sur les réseaux sociaux faisant état de sa désapprobation aux nouvelles nominations au sein des FARDC par le président de la République, Félix Tshisekedi.

Sur ces propos mis en ligne par un certain Janvier Makelele, on peut lire :

« Évariste Boshab réagit à propos de la nomination de deux généraux par le président Félix, je ne suis pas du tout d’accord avec la nomination de ces deux généraux non expérimentés, selon Boshab, le président Félix aurait nommé le général Tango four, à la tête de la garde républicaine et le général Philémon Yav, cette nomination exposera le pays à un insécurité totale. »

Évariste Boshab juge « ridicules » ces propos dont le caractère maladroit et injurieux ne peut refléter, selon lui, « que l’inconscience, la médisance et l’incapacité de leur auteur à saisir le fonctionnement d’un État moderne. »

« Ce sont des propos abjects qui ne m’engagent en rien, non seulement que je ne les ai pas prononcés, mais l’auteur je ne le connais ni d’Adam ni d’Eve., » a-t-il indiqué sur son compte Twitter.

Et de poursuivre:

« Dans sa malveillance, l’auteur ignore totalement que mon statut d’ancien Ministre de l’Intérieur m’astreint au devoir de réserve s’agissant des questions sécuritaires.

L’ancien président de l’Assemblée nationale demande à ses détracteurs de l’affronter au grand jour.

« Si mon silence donne des démangeaisons aux membres des officines obscures qu’ils viennent m’affronter au grand au jour, au lieu de briller par la lâcheté en utilisant des pseudonymes. »

Le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a pris 3 ordonnances portant respectivement nomination des officiers généraux au sein des FARDC , nomination aux postes de commandement de la Garde républicaine.

Aux termes de la première ordonnance, le général de brigade Tshiwewa a été promu au grade de général-major.

Dans une deuxième ordonnance, le même général a été nommé commandant de la Garde républicaine. Il sera secondé par 2 adjoints, l’un chargé des opérations et renseignements, et l’autre de l’administration et logistique

Le tout nouveau général de brigade Kabi Ephraim a été nommé chef d’État-major général de la Garde républicaine .

Thierry Mfundu

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...