Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

vendredi, juin 5, 2020
DRC
3,644
Personnes infectées
Updated on 5 June 2020 à 8:32 8 h 32 min
DRC
3,071
Personnes en soins
Updated on 5 June 2020 à 8:32 8 h 32 min
DRC
495
Personnes guéries
Updated on 5 June 2020 à 8:32 8 h 32 min
DRC
78
Personnes mortes
Updated on 5 June 2020 à 8:32 8 h 32 min

l'info en continu

« Ne pas réagir aux propos xénophobes et tribaux de monsieur Zacharie Badiengila est un crime contre l’humanité » (Charlie Mingiedi Mbala N’zeteke, notable de Madimba)

Les attaques xénophobes de Zacharie Badiengila contre les non originaires du Kongo-Central de ces deniers temps n’ont pas laissé indifférent les notables Ne-Kongo.

- Publicité-

L’un d’eux, Charlie Mingiedi Mbala N’zeteke, notable de Madimba, a appelé les chefs coutumiers et la société civile du Kongo-Central à s’élever et à dénoncer ces actes qui n’offrent pas une bonne image du Ne-kongo connu pour comme un peuple de épris de paix et du sens de l’hospitalité.

Chez nous, on dit ceci en kintandu :  » GO MUENI NDOKI KATA » (Un sorcier est à dénoncer une fois qu’il est déniché).

Qui ne dit mot consent, dit-on.

Ne pas réagir aux propos xénophobes et tribaux de monsieur Zacharie Badiengila est un crime contre l’humanité.
C’est la raison pour laquelle, je lève encore ma voix pour interpeller les chefs-coutumiers Ne-Kongo ainsi que toute la société civile du Kongo-Central de se lever comme un seul homme pour contrer monsieur Zacharie Badiengila afin qu’il puisse arrêter avec ses délires.
S’il a des revendications à faire concernant ses biens ou ses émoluments, il y a des voies légales pour de telles démarches.
Ce n’est pas avec la violence qu’il parviendra à plier les autorités gouvernementales.
La culture Ne-Kongo nous enseigne de traiter tout problème sous l’arbre à palabre que nos ancêtres appelaient chèrement et fièrement KINZONZI.
Une goutte de sang d’un Ne-Kongo est très précieuse à nos yeux, c’est pourquoi nous n’accepterons plus de voir un Ne-Kongo tombé sous les balles de la police et de l’armée.
Ou encore voir un Ne-Kongo s’en prendre à la force publique parce que, instrumentalisé par un leader mystico-politico-tribalo-religieux soit-il.
Hier, j’étais surpris de lire sur les réseaux sociaux, un concitoyen de l’Est qui habite l’Afrique du Sud a publié un message qui disait que les Ne-Kongo ( BANIANGA, BESINGOMBE et BANTANDU) par ordre de monsieur Zacharie Badiengila sont en train de tuer les BASWAHILI et il y a déjà 37 victimes de ces attaques xénophobes.

UNE FAUSSE INFORMATION (FAKE NEWS) bien sûre mais qui circule déjà sur les réseaux sociaux, et qui sait comment nos concitoyens de l’Est vont percevoir ça ?
Et surtout comment vont-ils réagir ?
Monsieur Zacharie Badiengila ne se rend même pas compte, qu’il est en train d’exposer tous les Ne-Kongo qui vivent paisiblement dans les autres provinces de la RDC…
Car la loi fondamentale de notre pays dans son article 30 stipule ce qui suit :  » Toute personne qui se trouve sur le territoire national a le droit d’y circuler librement, d’y fixer sa résidence, de le quitter et d’y revenir, dans les conditions fixées par la loi.
Aucun Congolais ne peut être ni expulsé du territoire de la République, ni être contraint à l’exil, ni être forcé à habiter hors de sa résidence habituelle. »
Que diront nos pères de l’indépendance Ne-Kongo qui ont participé à la TABLE RONDE de Bruxelles au sein du FRONT COMMUN pour réclamer l’indépendance de toute la RDC dans son entièreté, en voyant ce que monsieur Zacharie Badiengila est en train de faire au Kongo-Central ?
Ce n’est pas pour rien que Mbuta Joseph KASA-VUBU s’est battu pour l’intégrité nationale effective contre Moïse TSHOMBE, Albert KALONJI, Antoine GIZENGA et tous les mulelistes.
Un bon et vrai leader Ne-Kongo est un RASSEMBLEUR et non un SÉCESSIONNISTE.
Étant un notable de Madimba, je demande à tous les Mfumu (chefs-coutumiers) de présenter le cas de Zacharie Badiengila auprès des ESPRITS DE NOS ANCÊTRES pour qu’ils puissent sévèrement le châtier.
Et étant activiste, je demande à tous les membres de la SOCIÉTÉ CIVILE du Kongo-Central de sensibiliser tous les Ne-Kongo de ne pas tomber dans le piège de monsieur Zacharie Badiengila et de sa fameuse milice.
Vous êtes la voix des sans voix des Ne-Kongo, à ce titre vous êtes la voie de l’expression de toutes les inquiétudes des Ne-Kongo.
Je répète que le peuple Ne-Kongo n’est pas SÉCESSIONNISTE ni TRIBALISTE encore moins XÉNOPHOBE.
Que tous les concitoyens d’autres provinces de la RDC se sentent chez eux dans le Kongo-Central.
Nous demandons aux autorités compétentes du Kongo-Central de prendre des dispositions nécessaires quant à ce.
Surtout pendant cette période de confinement qui paralyse tout.
Monsieur Zacharie Badiengila n’est-il pas, à en accroire certaines bouches, un agent de la balkanisation prônée par le Rwanda ? Pour inciter les Ne-Kongo à poser des actes xénophobes… Quand lui-même aurait déclaré avoir été transféré au Rwanda après son arrestation?
Seul l’avenir nous le dira mais surtout aussi ses turpitudes actuelles !!!

Propos recueillis par Bishop Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

COVID-19: La BAD accorde une somme de 13,55 millions USD pour soutenir la CEMAC dont 1,22 à la RDC

Le Conseil d'administration de la BAD a accordé mardi une somme de 13,55 millions USD en vue de soutenir les pays membres...

Dossier 100 jours: la cause pour plaidoirie est renvoyée au jeudi 11 juin prochain

Après avoir été éclairé suite aux interventions des différents renseignants et les témoins ce jeudi 04 juin, le président du tribunal de...

Peter Kazadi: « Je n’ai pas été associé à ce programme »

Entendu comme témoin au cours de ce procès de 100 jours, le député provincial Peter Kazadi affirme n'avoir pas été associé à...

Covid-19: l’OMS va reprendre ses essais sur l’hydroxychloroquine

Les essais cliniques sur l'hydroxychloroquine pour traiter la covid-19 vont bientôt reprendre. C'est ce qu'a affirmé l'Organisation Mondiale de...

Molendo Sakombi: « j’avais déjà fait un arrêté interdisant toute construction et morcellement des terrains là bas…J’ai donc finalement autorisé »

Invité au tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe dans le procès de 100 jours comme renseignant, Ministre des affaires foncières, Molendo Sakombi,...