samedi, août 15, 2020
DRC
9,605
Personnes infectées
Updated on 15 August 2020 à 6:04 6 h 04 min
DRC
855
Personnes en soins
Updated on 15 August 2020 à 6:04 6 h 04 min
DRC
8,512
Personnes guéries
Updated on 15 August 2020 à 6:04 6 h 04 min
DRC
238
Personnes mortes
Updated on 15 August 2020 à 6:04 6 h 04 min
publicité

« Innocenté ou inculpé, le Président Tshisekedi ne sortira pas indemne dans l’affaire Kamerhe avec Justice » (Prof Banza Malale)

- Publicité-

« Face aux accusations de détournement de deniers publics qui pèsent sur son Directeur de Cabinet, le Chef de l’Etat n’y sortira pas intact », pense le Professeur Gabriel Banza Malale.

Pour lui, cette affaire est à la fois une nébuleuse et un véritable boulot d’étranglement qui va faire péter les plombs à certaines personnes.

Cernant les contours du dossier, le Prof. Banza Malale s’attarde sur le fond et la forme. Se basant sur le mode de gouvernance en vigueur en RDC, il estime que « le Chef de l’État ne peut pas avoir un programme de 100 jours conformément au système politique propre à la RDC ». « Parce que, il y a séparation de pouvoir entre l’exécutif, le législatif et le judiciaire. Et dans ce cas d’espèce, le Président a comme rôle de garantir le bon fonctionnement des institutions et il a prêté serment quant à ce. Dès lors qu’il se substitue au gouvernement, c’est un exécutif parallèle», explique-t-il.

Dans sa perception, il note plusieurs incohérences. «Comment vous pouvez expliquer qu’un Président vente un programme de 100 jours, sans passer par le gouvernement qui en a la charge de par l’esprit et la lettre de la Constitution. Mais, le projet tel que présenté en cas de megestion ou détournement, qui va interpeller le Chef de l’État alors qu’il n’est pas responsable devant le parlement », s’interroge-t-il.
Avant d’ajouter: « Et nous qui sommes plus proches du droit, nous dirons qu’il y a mal gouvernance. Et c’est une brèche ouverte par laquelle entre la mauvaise gestion faisant que n’importe qui fait n’importe quoi ».

En clair, il souligne que la RDC fait face à un régime qui facilite la mal gouvernance.
« Et voilà pourquoi, nous appelons à une révolution populaire pour la bonne gouvernance reposant sur les piliers tels que la démocratie, la transparence, la représentation, l’équité, la justice et la jouissance de droit de souveraineté de l’État », insiste-t-il.

En lien avec l’affaire Kamerhe, le Prof. Banza Malale alerte: «Il faut faire attention. Nous sommes sur une pente où Kamerhe sale, détourneur ou voleur de l’argent du Trésor public, ça n’épargnera pas le Chef de l’État. Ceux qui ouvrent cette vanne-là, qu’ils sachent que le moment est mal choisi. Ça peut orienter le Président de la République vers une poursuite pour haute trahison pour avoir violé son serment d’assurer le bon fonctionnement des institution ».

«En bon économiste, Vital Kamerhe sait que l’argent de l’État passe par un circuit bien déterminé du Trésor public où sont impliqués différents ministères concernés. Et l’argent provient du gardien qui est la Banque Centrale », signale-t-il.
Et de s’interroger: « Comment l’argent a quitté la Banque Centrale pour se retrouver dans le Cabinet du Chef de l’État ? Comment Vital Kamerhe pouvait accéder à cet argent sans que le Chef ne le sache? ».

Face aux poursuites engagées contre Vital Kamerhe, le Professeur Gabriel Banza Malale soutient que le Directeur de cabinet a deux hypothèses devant lui.
«Soit, il livre le Chef de l’État, soit il le protège en donnant sa tête à couper pour que le Président s’en sort indemne. Ou alors, advienne que pourra, il le dénonce».
Et de conclure :« Dans le contexte actuel, il n y a pas de Tshisekedi sans Kamerhe, vice versa. Une action politique ou tribale de nature à inverser l’un au détriment l’autre, rassurez-vous que celui qu’on prétend sauver, sera emporté.»

- Advertisement -

✍️ Junior Ngandu @ngandujng | Politico.cd◼️

- Publicité -

11 Commentaires

  1. Une analyse complètement bidon. On sent ici une volonté manifeste d’impliquer le Chef de l’Etat pour s’en débarrasser et éviter la suite des interpellations qui ne manqueront pas d’atteindre leur autorité morale, le crocodile de Kingakati.

  2. Les Questions de Mr. Banza Malale SONT UNE PREUVE QU’ IL N’A JAMAIS CONNU L’ADMINISTRATION, IL A ÉTÉ dans des Cabinets MAIS JAMAIS TRAVAILLÉ DANS L’ADMINISTRATION
    « Comment l’argent a quitté la Banque Centrale pour se retrouver dans le Cabinet du Chef de l’État ? Comment Vital Kamerhe pouvait accéder à cet argent sans que le Chef ne le sache? ».

    Le paiement de l’État, que ça doit en mode d’urgence SE FAIT dans la Chaine se dépense (cfr. Étapes de la Chaîne), le Chef de L’État N’EST PAS dans la Chaîne de la Dépense. L’Argent quitte le Compte du Trésor VA VERS LES COMPTES DE PRIVÉS OU VERS CES COMPTES PRIVÉS, ET DU COMPTE PRIVÉ,…LES OPÉRATIONS BANCAIRES CONTINUENT,…soit que les gens retirent en espèces, soit qu’ils creditent et créent d’autres COMPTES…LA PRÉSIDENCE AVAIT SEULEMENT LE DOCUMENT DE BASE…

    Sé/Ancien du Ministère des Finances.

  3. Ce monsieur force la bouche de kamerhe même en faut pour noyer le chef de l’État. Mais ça serait un coup de point dans l’océan. Par ailleurs, il expose sa haine à ciel ouvert, d’où perte de crédit pour son métier d’avocat. Honte.

  4. pour un professeur il est regrettable de faire une telle analyse…c’est très clair qu’il ne suit pas de près le déroulement du procès. ..attendons le dernier coup de sifflet. .. Vital Kamere était mal entouré. .les profiteurs et aclamateur..!

  5. Fausse analyse, qui prouve en suffisance l’ignorance manifeste de ce soi-disant professeur de droit et avocat de surcroît, il n’aller revoir ses notes de droit administratif il s’en sortira de cette confusion profonde qui guette ses connaissances en droit  » qu’entend-t-il des actes détachés du service public »?,
    Que comprend-t-il par collaboration des pouvoirs ?. D’ailleurs la responsabilité pénale est individuelle et tout fait quelconque de l’homme etc. Tous ces principes de droit devraient caractériser ces analyses pour mieux se faire comprendre

  6. Le Prof a fait son analyse. Je ne sais pas pourquoi certain se permettent de répondre par des mots aussi grossiers qui ne reflètent pas, peut être, leur niveau.
    Le 11 Mai 2020, c’est dans 3 jours. Je vous pris de vous calmer. On aura des informations supplémentaires sur le dossier Kamerhe, le dircab du Président de la RDC.
    Si le Prof aura raison et bien, okay
    Si c’est vous alors c’est okay aussi.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...