Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
3,070
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 18:27 18 h 27 min
DRC
2,550
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 18:27 18 h 27 min
DRC
448
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 18:27 18 h 27 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 18:27 18 h 27 min

Jeanine Mabunda: « Ce ne sont pas les batailles politiques inutiles qui viendront nous distraire en ce moment si crucial »

L’évolution des activités parlementaires a été au centre de la réception accordée, mardi 14 avril 2020, par le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, aux speakers du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba, et de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda.

Les deux personnalités ont été invitées à l’initiative du Chef de l’État afin qu’il soit édifié sur ces questions de vive voix et non par des voix non autorisées.

Mme Mabunda, présidente de l’Assemblée nationale, qui a répondu à la presse au sortir de l’entretien avec le Chef de l’État, a déclaré que la question de l’arrêt de la Cour constitutionnelle, en rapport avec la controverse née à la suite de l’état d’urgence sanitaire décrété par le président de la République pour faire barrage au COVID-19 en RDC, a également été évoquée.

Pour Mme Mabunda, au moment où ils rencontraient le Chef de l’État, le pays est toujours en train de lutter contre le COVID-19 et que toutes les institutions se réunissent et travaillent pour accompagner, de manière efficace, les mesures prises par le président de la République, en guise de barrage à la pandémie de Coronavirus.
Et c’est dans ce cadre là, a-t-elle dit, qu’a été évoquée la possibilité que les institutions Président de la République, Sénat et Assemblée nationale puissent se rencontrer assez souvent pour accompagner ces mesures salvatrices pour le peuple congolais.

« Il ne s’agit donc pas ici de revenir sur ce qui se dit ou ce qui a été fait. Il faut plutôt regarder de l’avant parce que, pour le moment, la population s’est mise autour du Chef de l’État, du gouvernement, des institutions et des élus du peuple afin de chercher les meilleures mesures pour sortir notre pays de cette pandémie, » a-t-elle indiqué à l’ACP.

« Ce ne sont pas les batailles politiques inutiles qui viendront nous distraire en ce moment si crucial », a-t-elle martelé.
Elle a estimé que « le plus important c’est de regarder dans la même direction et voir ensemble comment avancer ».

A la question de savoir si le Congrès convoqué par les deux chambres aura lieu, elle s’est refusée à tout commentaire, se limitant à dire que « le dialogue entre les trois institutions va se poursuivre dans le cadre des responsabilités qui sont les leurs et dans l’optique de lutter efficacement contre le Coronavirus qui a déjà fait 20 morts ».

Thierry Mfundu

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...