Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

vendredi, juin 5, 2020
DRC
3,644
Personnes infectées
Updated on 5 June 2020 à 6:32 6 h 32 min
DRC
3,071
Personnes en soins
Updated on 5 June 2020 à 6:32 6 h 32 min
DRC
495
Personnes guéries
Updated on 5 June 2020 à 6:32 6 h 32 min
DRC
78
Personnes mortes
Updated on 5 June 2020 à 6:32 6 h 32 min

l'info en continu

RDC : Glencore va renvoyer 350 contractants dans leurs pays d’origine

La société minière Glencore’s Katanga Mining (KAT.TO) a décidé de renvoyer 350 travailleurs expatriés cette semaine, rapporte l’agence Reuters.

- Publicité-

Ils étaient arrivés au Lualaba pour la mise en service d’une usine d’acide.

Kamoto Copper Co (KCC), filiale à 75% de Katanga Mining.
avait envoyé les 350 entrepreneurs indiens du site minier près de Kolwezi à Lubumbashi, capitale de la province du Haut-Katanga, a indiqué à Reuters une source de KCC.

Ils attendent leurs vols pour l’Inde.

Le gouverneur du Haut-Katanga, Jacques Kyabula Katwe, a déclaré à Reuters:

« Il y a environ 300 Indiens à Lubumbashi, ils venaient de
Kolwezi et attendent un avion pour l’Inde « .

Il a ajouté qu’il pensait qu’ils venaient de KCC.

« Si ce n’est pas possible pour eux de retourner en Inde la semaine prochaine, je les renverrai à Kolwezi « , a ajouté le gouverneur.
Un porte-parole de Glencore a refusé de commenter.

Katanga Mining, détenue à 99,5% par Glencore, a déclaré. le 30 mars 2020, que la mise en service de son usine d’acide à KCC avait été retardée en raison des restrictions de voyage dues à la pandémie de COVID-19.

il lui était donc impossible d’amener des experts en mise en service sur le site.

Il a déclaré que l’usine d’acide devrait être mise en service en
au second semestre 2020 plutôt qu’au premier semestre.

Le 23 mars 2020, KCC avait déjà rapatrié 26 travailleurs étrangers dans le cadre de la
riposte à l’épidémie de COVID-19.

Ces Indiens, qui ont rejoint Lubumbashi depuis une semaine, ont été visités par les ministres provinciaux de l’Intérieur et de la Santé du Haut-Katanga, en vue de s’imprégner de leurs conditions sanitaires.

« Tout à l’heure, je venais avec le ministre de l’Intérieur de visiter quelques hôtels où sont hébergés quelques expatriés venus du Lualaba et d’autres coins, attendant l’évacuation vers leurs pays d’origine. Nous sommes allés nous rassurer de leurs conditions d’hébergement et les éventuels contacts, s’ils avaient les contacts avec l’extérieur. Nous nous sommes rassurés que tout se passait bien » , a déclaré le ministre provincial de la Santé, Joseph Sambi Bulanda.

Et de poursuivre:

« Nous vous disons que les gens qui vivent ici, ils sont nombreux. Mais, nous avons identifié 224 Indiens qui sont en attente de leur rapatriement. S’il y en a d’autres qui vont souhaiter de rentrer, c’est leur droit. Il y a d’autres aussi qui font confiance, qui peuvent rester. Ils seront aussi sécurisés au même titre que les Congolais », a-t-il dit.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

COVID-19: La BAD accorde une somme de 13,55 millions USD pour soutenir la CEMAC dont 1,22 à la RDC

Le Conseil d'administration de la BAD a accordé mardi une somme de 13,55 millions USD en vue de soutenir les pays membres...

Dossier 100 jours: la cause pour plaidoirie est renvoyée au jeudi 11 juin prochain

Après avoir été éclairé suite aux interventions des différents renseignants et les témoins ce jeudi 04 juin, le président du tribunal de...

Peter Kazadi: « Je n’ai pas été associé à ce programme »

Entendu comme témoin au cours de ce procès de 100 jours, le député provincial Peter Kazadi affirme n'avoir pas été associé à...

Covid-19: l’OMS va reprendre ses essais sur l’hydroxychloroquine

Les essais cliniques sur l'hydroxychloroquine pour traiter la covid-19 vont bientôt reprendre. C'est ce qu'a affirmé l'Organisation Mondiale de...

Molendo Sakombi: « j’avais déjà fait un arrêté interdisant toute construction et morcellement des terrains là bas…J’ai donc finalement autorisé »

Invité au tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe dans le procès de 100 jours comme renseignant, Ministre des affaires foncières, Molendo Sakombi,...