Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

lundi, juin 1, 2020
DRC
3,070
Personnes infectées
Updated on 1 June 2020 à 6:27 6 h 27 min
DRC
2,550
Personnes en soins
Updated on 1 June 2020 à 6:27 6 h 27 min
DRC
448
Personnes guéries
Updated on 1 June 2020 à 6:27 6 h 27 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 1 June 2020 à 6:27 6 h 27 min

UDPS : Paul Tshilumbu juge « illégale » et « une blague de mauvais goût » sa suspension

Suspendu vendredi 10 avril 2020 du poste de secrétaire national chargé des questions électorales et porte-parole de l’UDPS, Paul Tshilumbu, qualifie cette mesure d’ »illégale ». Il estime, par ailleurs, que l’actuel président a.i. n’en a pas qualité.

« C’est une fuite en avant. Je dis et je reste le secrétaire national en charge des questions électorales et porte-parole du parti jusqu’au jour où on va organiser un congrès. C’est une décision illégale. C’est une blague de mauvais goût », a répondu le porte-parole suspendu.

Il a été reproché à Paul Tshilumbu le fait de n‘avoir pas respecté les instructions de la haute hiérarchie dans le dossier Kamerhe, par ses multiples déclarations et sorties médiatiques.

« Il a été constaté que vous avez foulé au pied ces instructions de la hiérarchie en utilisant à volonté les médias, en émettant publiquement des points de vue sur ce dossier délicat en phase d’instruction au Parquet et ce, en violation de l’article 65-3 de nos statuts. Par vos multiples déclarations médiatiques, vous avez ainsi engagé le parti et êtes tombé sous le coup de l’article 66-3 de nos statuts », a expliqué Jean-Marc Kabund.

C’est à quoi Paul Tshilumbu a répondu :« Nous ne sommes pas un parti où il y a une Autorité morale. Nous, nous sommes l’UDPS. Ce n’est pas le parti de JM Kabund pour qu’il commence à nous donner des ordres ».

Paul Tshilumbu fait partie du collectif « Sauvons l’UDPS » qui a demandé la démission de JM Kabund pour « violation des statuts du parti ». Ils ont menacé d’aller en justice s’il persistait dans ce qu’ils qualifient « d’illégalité. »

Thierry Mfundu

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Il est étonnant que ce professeur d’université ne sait pas faire la part des choses entre être soumis à une autorité et observé une discipline, laquelle en plus d’être mère fondatrice de tout regroupement sérieux, est aussi source de tout ce qui s’augure bon. Il y a eu bcp de dérapage orchestrés par ce mr Tshilumbu et sa bande des connaisseurs qui en leur temps n’ont amené l’UDPS nulle part. Grace à JM Kabund, nous sommes au pouvoir. Ces corrompus doivent arrêter, leurs sales besognes sont mis à nus et l’UDPS n’est pas comme ils pensent un parti des ridicules sans organisation ni loi. Il y a un president a.i lequel s’il décide tout le monde doit être soumis.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...