Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

samedi, juin 6, 2020
DRC
3,764
Personnes infectées
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min
DRC
3,171
Personnes en soins
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min
DRC
512
Personnes guéries
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min
DRC
81
Personnes mortes
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min

RDC: Vital Kamerhe est toujours en interrogatoire au Parquet de Matete

Le Directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi est toujours au Parquet de Matete où il est interrogé dans le cadre des enquêtes autour du projet de 100 jours.

Habillés en rouge et blanc avec des drapeaux flanqués de l’effigie de leur parti, plusieurs militants sont déjà au Parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete qui, malgré son nom, est situé sur le boulevard Lumumba au niveau de la 4e Rue à Limete/Résidentiel. Beaucoup ont bravé les règles de quarantaine et de distanciation sociale annoncées par les autorités de la ville.

Leur champion est lui habillé en veste bleue, coiffé d’un masque de protection contre le Covid-19. Vital Kamerhe est arrivé vers 13h au Parquet de Matete où l’attendait le Procureur général Adler Kisula et ses services. Il est accompagné de sa garde politique rapprochée, y compris des Conseillers du président Félix Tshisekedi membres de son parti. Mais également par toute une ribambelle d’avocats. Le président de l’UNC s’est rapidement engouffré dans le bâtiment du parquet, avant de disparaître.

Près de 6 heures après, plus aucune nouvelle de lui. Personne ne sait rien de se qui se passe. « Les choses s’éternisent », lance un proche dans la salle d’attente. « Nous craignons le pire », ajoute un autre. Kamerhe subit toujours un interrogatoire.

Déhors, à 18h05 (heure locale) quelques militants essoufflés campent. Ils ont vu la police utiliser du gaz lacrymogène pour tenter de les disperser. Le chef des forces de l’ordre de Kinshasa, le général Sylvain Kasongo, est venu en personne pour faire respecter les mesures d’interdiction de rassemblement mises en place par le président Tshisekedi.

La situation reste calme, mais la tension monte. L’angoisse aussi. Si rien ne filtre de l’interrogatoire de Kamerhe, le risque d’une détention se profile à l’horizon. Un seul média vous donnera des nouvelles à chaque instant, POLITICO.CD. Restez connectés.

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Il faut avoir une tête vide pour oublier d’où l’on vient, les mérites de l’alternance politique reviennent à celui qu’on cherche à diaboliser. Mais attention de n’est pas jouer sur un terrain glissant en ignorant l’étendue de force de Monsieur Google.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...