lundi, août 10, 2020
DRC
9,454
Personnes infectées
Updated on 10 August 2020 à 4:58 4 h 58 min
DRC
906
Personnes en soins
Updated on 10 August 2020 à 4:58 4 h 58 min
DRC
8,324
Personnes guéries
Updated on 10 August 2020 à 4:58 4 h 58 min
DRC
224
Personnes mortes
Updated on 10 August 2020 à 4:58 4 h 58 min
publicité

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son leader, Vital Kamerhe, après sa convocation au Parquet de Matete dans le cadre des enquêtes autour du programme des 100 jours du président Félix Tshisekedi. Depuis la Belgique où il se trouve contraint par le confinement, l’ancien ministre congolais des PTNTIC est la première haute personnalité de la coalition le réunissant au président Félix Tshisekedi et à son directeur de cabinet, Vital Kamerhe.

Tryphon Kin-kiey Mulumba se dit également troublé que le parti du Directeur de cabinet du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi s’insurge contre la justice de notre pays. « Que l’on s’insurge contre la justice de son pays quand on assume les hautes responsabilités d’Etat et qu’on représente la Nation, cela me parait troublant. Si, à ce niveau de responsabilité d’Etat, nous ne faisons pas confiance à la justice de notre pays, il nous faut sans attendre s’arrêter et la changer et non la laisser en place. L’Etat dispose de ce pouvoir de révocation et de nomination au sein de la magistrature », dit-il .

Kin-kiey dénonce également le fait que le communiqué de l’UNC mentionne la fonction du Président de la République. « Pourquoi mettre la charrue devant le bœuf quand nul ne sait ce que cette invitation à se rendre au Parquet signifie ? Et qu’est-ce que le Président de la République, institution suprême protégée par la Constitution et politiquement irresponsable aux termes de l’article 77 de la Constitution, sauf devant le Peuple souverain, vient faire dans un communiqué de parti politique ? Que vient faire CACH qui n’existe pas de droit et l’Accord politique de Nairobi qui m’engage moi-même du fait de ma signature ? » interroge l’ancien ministre.

Un peu plus tôt dans la journée, deux sources judiciaires rapportent à POLITICO.CD que le directeur du cabinet du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe, est convoqué au parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete, dans le cadre des enquêtes autour du projet de 100 jours du président Félix Tshisekedi.

Le programme de 100 jours du président Félix Tshisekedi est au coeur d’une saga judiciaire, alors que des accusations de détournements de deniers publics fusent. Plusieurs chefs d’entreprises exécutant des ouvrages de ce projet ont été arrêtés. Certains sont toujours en détention. Directeur de cabinet du président Tshisekedi, Vital Kamerhe est le principal gestionnaire du projet. Ce dernier est plusieurs fois accusé, notamment par des ONgs ou encore l’opposition politique, de mégestion autour de ce programme de 100 jours.

Voici la déclaration du Professeur Tryphon Kin-kiey Mulumba en intégralité.

« Je m’adresse à vous depuis la Belgique au titre de deuxième personnalité à qui l’UDPS et le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo ont fait appel avant la réunion de Genève et, dès le lendemain de cette réunion après son échec retentissant, à se désister et à rejoindre le Candidat Nr 20 Fatshi dans la course pour la Présidence de la République, et qui a signé publiquement et solennellement, fin novembre 2018, cet accord politique de CACH, peu avant le début de la campagne électorale, au siège de l’UDPS, devant le Candidat Fatshi, devant le candidat désisté Kamerhe, devant tous les dirigeants de l’UDPS et de l’UNC, devant nos militants respectifs, pour faire part de ma stupéfaction et, du coup, de ma préoccupation face aux termes du communiqué de l’UNC signé ce dimanche 5 avril 2020 par des ministres du Gouvernement de la République et des conseillers de haut niveau du Chef de l’Etat, membres de l’UNC.
Que l’on s’insurge contre la justice de son pays quand on assume les hautes responsabilités d’Etat et qu’on représente la Nation, cela me parait troublant. Si, à ce niveau de responsabilité d’Etat, nous ne faisons pas confiance à la justice de notre pays, il nous faut sans attendre s’arrêter et la changer et non la laisser en place. L’Etat dispose de ce pouvoir de révocation et de nomination au sein de la magistrature.
L’UNC au pouvoir n’aurait-elle pas été mieux inspirée en laissant la justice faire son travail, quitte à dénoncer de droit ses décisions après que celles-ci auraient été éventuellement mal prises ? Pourquoi mettre la charrue devant le bœuf quand nul ne sait ce que cette invitation à se rendre au Parquet signifie?
Et qu’est-ce que le Président de la République, institution suprême protégée par la Constitution et politiquement irresponsable aux termes de l’article 77 de la Constitution, sauf devant le Peuple souverain, vient faire dans un communiqué de parti politique ? Que vient faire CACH qui n’existe pas de droit et l’Accord politique de Nairobi qui m’engage moi-même du fait de ma signature ? Il y a, me semble-t-il trop d’enjeux qui se dressent face à notre pays.
L’homme d’Etat doit se mettre à niveau de ses obligations mais cette nouvelle montée de tension dans le pays quand nos compatriotes meurent du coronavirus alors que le pays est à la peine, me parait regrettable ».

Thierry Mfundu

- Publicité -

15 Commentaires

  1. Est ce kin key mulumba peut être un exemple…. Avec tous ces revirements politiques.. Aujourd’hui il se positionne en sanctionner de l’unc.
    La tête de Kamhere flotte et sûrement certains se voient le remplacer.. Triste réalité…

  2. Même si KKM n’est pas un model mais sa préoccupation est légitime. Si VK est clean il devrait se rendre à l’invitation du parquet. S’il refuse donc il en sait des choses et qu’il ne veut pas que le peuple en sache beaucoup. Dans des pays sérieux il devrait déjà démissionner depuis longtemps.

  3. depuis un certain temps le poste du durcab à la présidence est devenu juteux que certains refuseraient d’etre président de la république pour devenir durcab et tout cela parce que c’est kamarhe qui l’occupe. N’oubliez pas que kamerhe connait rebondir en politique plus que quiconque. Le fait pour kk mulumba d’évoquer à chaque instant son appartenance au CACH révèle encore une fois son caractère glouton, tout le monde accepterais de recevoir des leçons de monsieur mulumba mais pas nous congolais avertis

  4. Kamerhe doit demissionner ou se mettre à l’écard pour se concentrer à la justice. Kin KM a raison. Dans l’état de droit on laisse la justice faire son travail. Le Congo n’est pas un héritage laisser à VK par sonpère. Chacun doit répondre de ses actes. on a des gens qui meurent faute des médicaments, la famine. Les autres amassent des millions facillement.
    Fini la récreation.

  5. Il est vrai que l’image du Congo Kinshasa peine a se laver depuis son independance, et les assassinats inombrables qui s’en sont suivis…
    Mais, puisqu’il n’est jamais trop tard pour faire le bien, sasissons toute opportunite de BATIR CE PAYS PLUS BEAU QU’AVANT; pays que nous ne verrons jamais si la justice continuait a demeurer un terme creux, ou un apanage de certains .

  6. Nous sommes dans un Etat de droit, c’est pour cela que le peuple congolais a voté massivement pour CACH ; les vrais patriotes devraient aimer et laisser voir la justice fonctionner en toute indépendance.
    Si Vital Kamerhe est arrêté il n ya pas question d’acharnement !!!
    Les griefs qui lui sont imputés n’ont pas trouvé des justifications ; Voulez-vous que le président viole les principes de séparation des pouvoir ? Si oui, quel est alors le projet de société que l’UNC peut présenter au peuple congolais. Les accords de NAIROBI n’ont pas dit qu’il faut protéger les voleurs des dénis publics.
    Pour faire un Etat de droit, il faut séparer les pouvoir, autonomiser la justice et respecter la Lois quel que soit le titre occupé. Soyons responsables pour faire un Congo meilleur.
    Marcel Richard Kasonga Muanza, analyste politique,

  7. Que la justice fasse son travail en toute indépendance…!
    un accord ne peut pas paralyser toute une patrie.
    c’est peut être le fruit de la lutte anti-corruption tant prônée par Son Excéllence Monsieur le Président de la République !
    Nous prions que tout ceci ne soit plus du théâtre de chez nous, mais
    QUE VIVE LE VRAI ÉTAT DE DROIT !!!

  8. je serais étonné de voir les gens protéger Vital kamerhé, alors dans ce pays, ce monsieur à beau descendu le pays jusqu’au aux enfers. le Dircab du Président n’est pas digne de ce nom, d’ailleurs je ne me réjouit pas de lui voir au PRISON mais de remettre l’argent pris par vol à la caisse de l’état. c’est alors je serais d’avis avec F.A. Tshisekedi

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...