mardi, octobre 19, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Le Bundu Dia Kongo parle de 4 morts dans les accrochages de ce matin avec la police

- Publicité-

Le bilan provisoire de la répression des adeptes du mouvement mystico-religieux Bundu Dia Kongo par la Police nationale congolaise (PNC), ce lundi 30 mars 2020, est chiffré à 4 morts, rapporte Me Philippe Kibangu, le chargé de communication de la secte BDM.

Me Kibangu signale qu’un motocycliste aurait reçu une balle perdue et que le nombre des adeptes rassemblés portant l’effigie de Né Mwanda Nsémi était inférieur à 20 personnes, dans le strict respect des mesures d’hygiène édictées par le Chef de l’État.

- Publicité-

« Et ils avaient respecté la distance d’un mètre entre eux. Depuis la mise en résidence surveillée de leur leader, la plupart de leurs adeptes errent aux alentours de sa maison puisqu’ils ont été interdits d’y accéder. Jusque là, la police n’a pas encore donné le bilan officiel de ces affrontements », a-t-il expliqué aux médias.

La police a réprimé à coups de balles en l’air et de gaz lacrymogènes les adeptes du BDK qui ont organisé une parade non autorisée sur l’avenue Kasa-Vubu au niveau de la station ML, entre les communes de Kintambo et de Ngaliema.

La police n’a pas encore établi un bilan officiel de cette répression.

Thierry Mfundu

- Publicité -

2 Commentaires

  1. Ce impressionnant , dans un pays où on pense pronait l’Etat de droit et la democratie qu’il y ait un type apparament fou et idiot de son comportement qui fait alterer la situation dans un capital où vit toutes les institutions de la rdc , hors ce fou a été bien maitrisé par son homologue kabila , pourquoi pas l’arreter et le retourner en prison??????

  2. Les évenements qu’on vient de vivre à Kinshasa comme au Katanga ne sont pas du tout à encourager. En effet, au moment où tout le monde est préoccupé à chercher des solutions à la situation critique crée par le COVID 19, en commençant par les autorités, on n’a pas besoin d’une crise qui viendrait perturber le fonctionnemet normal de nos institutions. Ça serait une catastrophe pour le pays.

Comments are closed.

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :