Covid-19 : Kinshasa peut se passer des denrées alimentaires des provinces durant 3 mois (FEC)

0
3386

La Fédération des entreprises du Congo (FEC) a minimisé l’impact alimentaire pouvant découler de l’isolement de la ville de Kinshasa des autres provinces, conformément à l’état d’urgence décrété par le président Félix Tshisekedi.

Au cours d’un échange avec la presse, l’administrateur-délégué à la FEC, Kimona Bononge, a assuré qu’il n’y a « plus de raison de s’inquiéter sur une éventuelle pénurie » de denrées alimentaires, causée par l’isolement de la ville de Kinshasa du reste du pays. En effet, « Kinshasa peut vivre pendant 2 ou 3 mois, sans denrées alimentaires en provenance des provinces et des autres pays, a-t-il rassuré.

Kimona Bononge a, en outre, soutenu que la FEC veille à ce que les entreprises ne profitent pas de la situation du Coronavirus pour exagérer avec les prix des denrées alimentaires sur le marché.

« Il est, certes, vrai qu’il s’observe depuis quelques jours une légère hausse des prix des biens de première nécessité sur les marchés de Kinshasa. Mais, cette situation est causée par des vendeurs en détail qui, parfois, échappent à la vigilance des contrôleurs des prix », a expliqué l’administrateur-délégué.

Pour limiter ces excès, « nous avons multiplié des réunions au cours desquelles nous ne cessons d’interpeller les importateurs à bannir cette pratique », a expliqué Kimona Bondonge.