jeudi, octobre 28, 2021
DRC
57,470
Personnes infectées
Updated on 28 October 2021 à 17:32 17 h 32 min
DRC
5,449
Personnes en soins
Updated on 28 October 2021 à 17:32 17 h 32 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 28 October 2021 à 17:32 17 h 32 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 28 October 2021 à 17:32 17 h 32 min

l'info en continu

COVID-19 : le Kasaï ferme ses postes frontaliers avec l’Angola et s’isole des autres provinces de la RDC

- Publicité-

Le gouverneur du Kasaï, Dieudonné Pieme, a signé un arrêté mardi 24 mars 2020 dans lequel il a pris « des mesures sanitaires exceptionnelles de prévention contre la propagation de la pandémie du Coronavirus qui sévit en RDC ».

Parmi ces mesures, on note la fermeture des postes frontaliers entre la province du Kasaï en RDC et la province angolaise de Lunda Norte jusqu’à nouvel ordre. Kamako, Kabuakala, Kandjadji et autres sont concernés.

- Publicité-

Ces mesures limitent également la circulation des populations entre le Kasaï et les autres provinces de la RDC.

Ainsi, les passages aux postes limitrophes terrestres du Kasaï avec les provinces du Kasaï Central, du Kwilu, du Sankuru, de la Tshopo et de Maindombe sont interdits pour « les personnes ne résidant pas dans la province du Kasaï, mais les personnes convoyant les marchandises ne sont pas concernées par cette prohibition. Elles sont, par contre, soumises à  l’inscription au registre de traçabilité épidémiologique « .

En cas de non respect, « le contrevenant aux dispositions du présent arrêté se verra condamné à une amende de 200.000 FC. Particulièrement, tout transporteur aux termes de la législation en vigueur, qui favorise ou facilite la violation du présent arrêté se verra, outre la suspension et/ou le retrait de son autorisation de transport, condamné à une amende de 400.000 FC pour personnes transportées « , avertit le gouverneur Dieudonné Pieme.

L’Angola était, jusqu’au 24 mars, à 3 cas diagnostiqués positifs au Coronavirus. Il avait aussi fermé ses frontières avec la RDC.
En interne, le président de la République, Félix Tshisekedi, a décrété un état d’urgence sanitaire, isolant la capitale Kinshasa, où ont été diagnostiqués tous les 48 cas, du reste du pays.

- Publicité -

EN CONTINU