Départ de Thierry Taeymans : la Rawbank évoque « raison de convenance personnelle »

0
2205

Dans un communiqué adressé à ses clients et partenaires, la Rawbank annonce le départ de son DG Thierry Taeymans.

Mais, elle soutient qu’il a sollicité un repos pour « raison de convenance personnelle ».

Elle signale, par ailleurs, que pour faire face aux urgences de prise de décision liée à la gestion de la banque durant cette période que connaît le monde suite au Coronavirus avec des conséquences sur les plans économique, financier et humanitaire, son conseil d’administration, réuni dimanche 22 mars 2020, a pris acte de cette demande. Et, pour des raisons stratégiques, il a décidé de confier la direction générale à Mustapha Rawji.

Thierry Taeymans a été auditionné le 12 mars 2020 au sujet des transactions et des transferts de près de 37 millions USD en lien avec l’homme d’affaires Samih Jammal, DG de Samibo Congo, qui est aussi détenu à la prison centrale de Makala, à Kinshasa, dans le cadre d’un projet du programme d’urgence de 100 jours du président Félix Tshisekedi.

Après son audition, Thierry Taeymans a été placé en détention, puis transféré à la prison centrale de Makala où il fut libéré après le paiement d’une caution de 10.000 dollars américains.

Le désormais ex-DG de la Rawbank s’est, notamment, engagé à coopérer avec la justice dans le cadre du dossier des maisons préfabriquées et a restitué l’État congolais dans ses droits en remboursant la somme de 37 millions USD.

La Rawbank s’est aussi engagée à rembourser au Trésor public l’argent perçu par le Libanais Jammal « si les travaux ne sont pas achevés par son client ».

Par cette action, la Rawbank veut sûrement soigner son image ternie par cette affaire des comptes parallèles et redorer son blason de première banque commerciale de la RDC.

Thierry Mfundu