jeudi, octobre 28, 2021
DRC
57,470
Personnes infectées
Updated on 28 October 2021 à 14:31 14 h 31 min
DRC
5,449
Personnes en soins
Updated on 28 October 2021 à 14:31 14 h 31 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 28 October 2021 à 14:31 14 h 31 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 28 October 2021 à 14:31 14 h 31 min

l'info en continu

Le procès de huit enfants congolais kidnappés et adoptés en Belgique s’ouvrira prochainement

- Publicité-

Le journal belge « La Libre Belgique » rapporte, dans sa livraison de lundi 09 mars 2020, que le procès concernant le dossier de huit enfants arrachés à leurs parents en République Démocratique du Congo(RDC) et adoptés en Belgique s’ouvrira prochainement au Tribunal correctionnel de Dinant, en Belgique.

« L’instruction préjuridictionnelle, qui vient d’être bouclée, a retenu comme principale prévention, la prise d’otages ainsi que l’enlèvement de jeunes enfants, dont cinq ont été adoptés, » rapporte le journal belge.

- Publicité-

Devant la barre, Mme Julienne Mpemba, une juriste d’origine congolaise résidant en Belgique et fondatrice de l’orphelinat Tumaini à Kinshasa. Elle est l’auteur principal dans cette affaire.

Sortant d’une d’une détention préventive de plusieurs mois,
Mme Mpemba est la seule à qui la justice reproche directement «les prises d’otages et les enlèvements ».

Les autres prévenus, notamment le responsable de l’adoption en Communauté française et le ministre de l’Aide à la Jeunesse, en tant qu’autorité de tutelle, devront eux aussi répondre pour non-assistance à personne en danger.

L’affaire éclate en 2016 lorsque trois couples belges sont convoqués au parquet fédéral qui leur annonce que les trois filles qu’ils ont adoptées ne sont pas en réalité des orphelines mais plutôt des enfants kidnappés en RDC et placés dans un orphelinat de Kinshasa avant d’être envoyés en Belgique.

« Le parquet fédéral avait retracé le parcours des trois fillettes, originaires de Gemena, dans l’ex-province de l’Équateur. Nées en 2009, 2011 et 2012, leurs parents avaient reçu une offre alléchante pour une colonie des vacances à Kinshasa. Fin 2015, les trois filles et un garçon arrivent dans la capitale congolaise pour être récupérés à la fin du séjour, » retrace la Libre Belgique.

Et de poursuivre :

« Mais, lorsque l’accompagnateur veut les reprendre, les enfants avaient disparu. Il alerte alors l’ONG Rodheric, une association de paix et d’éducation civique. Seul le garçon, qui n’a pas obtenu de famille d’accueil en Belgique, est retrouvé au cours d’une perquisition à l’orphelinat Tumaini en février 2016, alors que les trois fillettes étaient arrivées en Belgique le 8 novembre 2015 et confiées à des parents adoptifs « .

Le parquet avait enquêté sur d’autres dossiers suspects d’adoption d’enfants congolais en Belgique, dont deux garçons arrivés en Belgique en 2013 et 2015.

Au total, huit personnes pourraient se retrouver sur le banc des accusés si la chambre du conseil, qui a entamé lundi 9 mars 2020, et le règlement de la procédure, s’alignent sur le réquisitoire du parquet fédéral. 

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU