Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

vendredi, juin 5, 2020
DRC
3,644
Personnes infectées
Updated on 5 June 2020 à 8:32 8 h 32 min
DRC
3,071
Personnes en soins
Updated on 5 June 2020 à 8:32 8 h 32 min
DRC
495
Personnes guéries
Updated on 5 June 2020 à 8:32 8 h 32 min
DRC
78
Personnes mortes
Updated on 5 June 2020 à 8:32 8 h 32 min

l'info en continu

Visite à Makala : Félix Tshisekedi décide d’un huis clos pour résoudre le différend entre le ministre de la justice et son adjoint

Au cours du conseil des ministres tenu ce vendredi 06 mars 2020 à la cité de l’UA, le Président de la République, Félix Tshisekedi, a été informé sur l’initiative de la visite à Makala aux entrepreneurs detenus pour des présumés détournements des fonds alloués pour l’exécution des travaux de 100 jours par le Vice-Ministre de la
Justice, Bernard Takahishe Ngumbi le lundi 02 mars dernier

- Publicité-

« Après avoir été informé de l’agitation qui a suivi la visite du Vice-Ministre de la Justice à la prison de Makala, le Chef de l’Etat a rappelé ce qu’il a toujours soutenu à savoir qu’on doit laisser en toute circonstance la Justice faire son travail en toute indépendance, sans interférence, » peut on lire dans le compte rendu du conseil des ministres.

Tout en décidant d’aborder cette question à huis clos entre le Vice-Ministre et le Vice-Premier Ministre de la Justice, le Chef de l’Etat a stigmatisé la riposte de ce dernier dans les médias qui n’était pas de nature à calmer la situation. »

Cette visite des prisonniers dits VIP par l’opinion publique n’avait pas laissé indifférente le Vice-premier Ministre en charge de la justice, Célestin Tunda ya Kasende qui dans un communiqué de presse, avait appelé la justice à jouer pleinement son rôle tout en niant avoir conduit une visite de certains prisonniers de manière particulière, ni mandater une tierce personne.

Le Vice ministre de la justice s’est défendu en déclarant avoir agit sur instruction du chef de l’Etat.

Notons que le président Félix Tshisekedi lors du dernier conseil des ministres, avait déploré que certains magistrats en charge des dossiers soient l’objet de menaces et manipulations.

Il avait aussi déclaré que certaines personnes interpelées étaient victimes de mauvais traitements dans le but de leur extirper les aveux.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

COVID-19: La BAD accorde une somme de 13,55 millions USD pour soutenir la CEMAC dont 1,22 à la RDC

Le Conseil d'administration de la BAD a accordé mardi une somme de 13,55 millions USD en vue de soutenir les pays membres...

Dossier 100 jours: la cause pour plaidoirie est renvoyée au jeudi 11 juin prochain

Après avoir été éclairé suite aux interventions des différents renseignants et les témoins ce jeudi 04 juin, le président du tribunal de...

Peter Kazadi: « Je n’ai pas été associé à ce programme »

Entendu comme témoin au cours de ce procès de 100 jours, le député provincial Peter Kazadi affirme n'avoir pas été associé à...

Covid-19: l’OMS va reprendre ses essais sur l’hydroxychloroquine

Les essais cliniques sur l'hydroxychloroquine pour traiter la covid-19 vont bientôt reprendre. C'est ce qu'a affirmé l'Organisation Mondiale de...

Molendo Sakombi: « j’avais déjà fait un arrêté interdisant toute construction et morcellement des terrains là bas…J’ai donc finalement autorisé »

Invité au tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe dans le procès de 100 jours comme renseignant, Ministre des affaires foncières, Molendo Sakombi,...