Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
3,070
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 18:27 18 h 27 min
DRC
2,550
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 18:27 18 h 27 min
DRC
448
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 18:27 18 h 27 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 18:27 18 h 27 min

L’UDPS met en place une commission chargée de recueillir les preuves d’enrichissement illicite de ses cadres

Dans un communiqué de presse du département de communication, information et médias du parti, l’UDPS informe que l’exécutif national du parti s’est réuni le jeudi 05 mars pour examiner la question relative aux accusations de certaines organisations de la société civile et d’un député national,  » déclarations faisant état de l’enrichissement de certaines personnalités du payq dont quelques membres de la famille politique du président de la République.

« Au regard de la gravité de ces accusations, la présidence du parti rappelle à l’opinion tant nationale qu’internationale que le combat de l’UDPS/ Tshisekedi se fonde sur des valeurs de la bonne gouvernance et du respect de l’État de droit, et qu’à ce titre elle na saurait accepter qu’un individu ou groupe d’individus ternisse l’image du parti et celle du Président de la République, dans le seul but de détourner l’attention du peuple congolais de ce noble combat, » peut on lire dans ce communiqué de presse signé par Simon Kalenga, Secrétaire national chef du département communication.

Pour ce, le parti a mis en place une commission ad hoc chargée de recevoir et d’examiner les éléments de preuve que detiendraient les auteurs de ces accusations afin de clarifier cette situation.

Rappelons que, le 29 février dernier, l’ancien candidat à la présidentielle de décembre 2018, Pierre-Honoré Kazadi Ngube-Ngube, avait dénoncé le pillage des minerais dans le grand Katanga, au sud-est du pays, par la famille du chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

Les évêques catholiques ont aussi dénoncé l’enrichissement illicite des animateurs du nouveau régime et la persistance de la corruption dans le fief des dirigeants qui pourtant sont appelés à combattre ces maux qui gangrène la nation congolaise.

Thierry Mfundu

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...