jeudi, octobre 28, 2021
DRC
57,470
Personnes infectées
Updated on 28 October 2021 à 15:32 15 h 32 min
DRC
5,449
Personnes en soins
Updated on 28 October 2021 à 15:32 15 h 32 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 28 October 2021 à 15:32 15 h 32 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 28 October 2021 à 15:32 15 h 32 min

l'info en continu

Le ministre de l’agriculture annonce des mesures urgentes afin d’éradiquer rapidement l’invasion des criquets pèlerins

- Publicité-

Le ministre de l’agriculture, Joseph Antoine Kasonga, a échangé avec les partenaires dans le secteur agricole sur l’invasion et la lutte contre les criques pèlerins dans le territoire d’Aru et de Mahagi dans la province de l’Ituri.

Dans une vidéo parvenue à Politico.cd ce mercredi 4 mars 2020, le ministre Joseph Antoine Kasonga a souligné devant les partenaires de son ministère notamment le FAO et le Fonds International de Développement Agricole (FIDA), que cette invasion constitue une menace pour la sécurité alimentaire et ce criquet pèlerin est un destructeur redoutable de l’agriculture dans le monde.

- Publicité-

“Le criquet pèlerin est le ravageur le plus redoutable au monde. En réponse à des stimulus environnementaux, des essaims danses et très mobiles de ces ravageurs peuvent se former. Ce sont des mangeurs voraces. Les grands essaims constituent une menace majeure la sécurité alimentaire et les moyens d’existence des populations rurales”, a dit le ministre.

Pour mettre fin à cette invasion, le ministre congolais de l’agriculture a annoncé des mesures urgentes afin d’éradiquer rapidement cette menace.

Cela va passer prioritairement par la création d’un comité conjoint de suivi composé des experts du ministère de l’agriculture et des partenaires techniques et financiers en vue de diligenter au quotidien des missions d’évaluation d’impact et coordonner les interventions de gestion de ce fléau.

Notons que cette invasion des criquets pèlerins a débuté en Afrique de l’Est où elle a causé d’énormes dehors en Somalie, au Kenya, en Ouganda, etc.

L’Est de la RDC a été touché au mois de février dernier et l’invasion tend à progresser.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU