Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
3,070
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 18:27 18 h 27 min
DRC
2,550
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 18:27 18 h 27 min
DRC
448
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 18:27 18 h 27 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 18:27 18 h 27 min

RDC: Création de la Chambre de commerce et d’industrie maroco-congolaise (CCMC)

Au cours d’une cérémonie organisée le jeudi 27 février 2020, au Roméo Golf, à Gombe, la République Démocratique du Congo (RDC) et le Royaume du Maroc ont créé la Chambre de commerce et d’industrie maroco-congolaise (CCMC), rapporte l’ACP.

Dans son intervention, le ministre du Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa, a rassuré de l’accompagnement du gouvernement congolais à soutenir l’initiative.

Il ajoute que cette chambre va permettre de raffermir les relations commerciales entre les deux pays. « Je considère que cette initiative est la bienvenue. Le moment de raffermir la coopération entre nos deux Etats est arrivé », a lancé Jean-Lucien Bussa qui souhaite par ailleurs que la CCMC soit un outil permettant le commerce bilatéral.

Selon le ministre de commerce extérieur, « la RDC offre des opportunités dans plusieurs secteurs de la vie, notamment la pêche, l’élevage, l’agriculture et les mines. »

Et d’ajouter: « Leur stimulation permet d’élever le niveau de coopération entre la RDC et le Maroc. »

Le ministre Jean-Lucien Bussa affirme que toutes ces opportunités permettent au commerce d’être important.

En parlant des faveurs, il a souligné que les investisseurs ont des dispositions légales qui sont attractives pour l’investissement en RDC et qu’ils ont plusieurs occasions à saisir, notamment dans les secteurs des infrastructures et de l’énergie.

L’ambassadeur du Royaume du Maroc, Rachid Agassim, affirme de son côté que les compagnies marocaines vont contribuer à l’évolution de la RDC.

« Leur impact dans les autres pays de l’Afrique est visible grâce aux infrastructures, » a-t-il indiqué.

Et d’ajouter: « L’élément primordial à considérer est le capital humain».

Pour Rachid Agassim, chaque mètre de la RDC est exploitable.

Pour ce, il a rappelé que la communauté RDC-Maroc doit être à la base du partenariat gagnant-gagnant entre les deux pays.

Thierry Mfundu

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...