dimanche, août 9, 2020
DRC
9,454
Personnes infectées
Updated on 9 August 2020 à 17:58 17 h 58 min
DRC
906
Personnes en soins
Updated on 9 August 2020 à 17:58 17 h 58 min
DRC
8,324
Personnes guéries
Updated on 9 August 2020 à 17:58 17 h 58 min
DRC
224
Personnes mortes
Updated on 9 August 2020 à 17:58 17 h 58 min
publicité

Programme de 100 jours : un militant du collectif des citoyens indignés demande pardon à Amato Bayubasire pour l’avoir accusé de détournement sans preuve

Quelques jours après le dépôt de la plainte contre Augustin Ntaitunda à la cour d’appel de Bukavu, celui-ci vient de demander pardon publiquement au député national Amato Bayubasire pour l’avoir accusé de détournement des financements du programme de 100 jours en province du Sud-Kivu, ce chef de fil du Collectif des citoyens indignés, l’a déclaré dans un communiqué de presse rendu public le mardi 25 février 2020 et dont une copie est parvenue à Politico.cd.

Dans ce communiqué, il affirme n’avoir pas des preuves tangibles citant Amato Bayubasire dans le détournement des fonds lui imputé. « Je lui présente mes excuses pour autant que mes propos lui sont outrageants et ou diffamatoires ; j’affirme bien que personnellement je n’ai aucune preuve de détournement lui imputé ; l’opinion doit avoir mal interprété mes post whatsapp et propos quant à ce, je précise bien que je n’ai aucun problème ni intention de nuire à cet élu du peuple» ; déclare Augustin Ntaitunda.

Regrettant ces accusations et propos outrageants et diffamatoires à l’encontre de Amato Bayubasire et même du ministre national de la jeunesse Billy Kambale, Augustin Ntaitunda sollicite la renonciation. «Je sollicite à la notabilité de nous faciliter un terrain d’entente pour le dénouement de cette crise sociale afin de voir l’honorable Amato Bayubasire désister de sa plainte déposée contre moi » ; conclut-il dans ce communiqué.

Contacté ce mercredi 26 février par Politico.cd, Amato Bayubasire dit qu’il va consulter le Président National de l’UNC, Vital Kamerhe, ses avocats conseil pour leurs avis. Il dit également être prêt à écouter la délégation de la notabilité du Sud-Kivu pour toute probabilité de réconciliation et de retrait de la plainte à la justice.

Il sied de rappeler que cet activiste du collectif des citoyens indignés accusé Billy Kambale et Amato Bayubasire d’avoir détourné plus d’un million de dollars américains loué à la réhabilitation de la route nationale numéro 2, allant de Bukavu-Burghale jusqu’à Shabunda.

Thierry M. RUKATA/Politico.cd

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...