jeudi, juillet 2, 2020
DRC
7,189
Personnes infectées
Updated on 2 July 2020 à 16:25 16 h 25 min
DRC
4,696
Personnes en soins
Updated on 2 July 2020 à 16:25 16 h 25 min
DRC
2,317
Personnes guéries
Updated on 2 July 2020 à 16:25 16 h 25 min
DRC
176
Personnes mortes
Updated on 2 July 2020 à 16:25 16 h 25 min
publicité

Sauts-de-mouton: le Gouvernement prêt à « recourir aux contraintes physiques » pour que la vérité soit manifestée

Le Gouvernement congolais n’exclut pas de recourir aux contraintes physiques pour faire éclater la vérité dans la procédure judiciaire concernant les fonds alloués par l’État congolais pour financer les travaux des sauts de mouton.

C’est ce qui ressort du 22e réunion du conseil des ministres tenue le jeudi 20 Février dernier à la Cité de l’Union Africaine et presidé par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi.

C’est le Vice-premier Ministre, Ministre de la Justice et garde des Sceaux Célestin Tunda qui a rappelé à ses collègues membres du gouvernement de l’exigence imposée par le chef de l’État pour avoir les informations concernant le retard pris dans l’exécution des travaux des sauts de mouton lors du dernier conseil des ministres.

« Et qu’au regard des abus et des soupçons de détournement des fonds y alloués, il y avait lieu d’initier un audit sur les ouvrages dits sauts-de-mouton, et une action judiciaire à l’égard des sociétés chargées des autres ouvrages, » a rappelé le Tunda ya Kasende.

Pour mettre en exécution les recommandations du 20e conseil des ministres, le Vice premier ministre, ministre de la justice dit avoir donné des injonctions aux Procureurs Généraux près les Parquets de Kinshasa-Gombe et Kinshasa-Matete afin d’ouvrir une information judiciaire sur l’utilisation des fonds publics reçus et le niveau de travail exécuté.

Les Procureurs ont dans cette optique interpellé plusieurs personnes dont les Directeurs Généraux de l’« OVD » et l’«O.R», ainsi que les responsables des entreprises chargées de l’exécution des ouvrages, parmi lesquelles CREC 7 et SAFRICAS.

Ces derniers ont été retenus pour leur audition pendant quelques heures. Il a noté que seul le patron de SAFRICAS reste détenu pour des raisons d’enquête. Les Procureurs ont ainsi agi dans le cadre de ces réquisitions. « Il y a lieu de relever que toutes les pièces nécessaires à la manifestation de la vérité ne sont pas encore réunies. Il est envisagé d’entendre les concernés sur PV, dans le strict respect des droits de la défense, et éventuellement recourir à la contrainte physique s’il y a lieu » a dit Célestin Tunda dans le compte rendu du conseil des ministres.

À cette occasion, le Vice-premier Ministre, Ministre de la Justice a rappelé à cette occasion le credo du Chef de l’Etat pour un véritable Etat de droit. Cette Justice doit selon lui, « aller jusqu’au bout des affaires dont elle est saisie, quels qu’en soient les auteurs. »

Thierry Mfundu

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...