l'info en continu

RDC: Les autorités de la DGRK vulgarisent sur les recettes fiscales de la ville de Kinshasa

- Publicité-

Le Directeur Général de la Direction Générale des Recettes de Kinshasa, Ritha Bola, accompagnée d’une délégation composée de quelques directeurs des services de cette régie provinciale ont pris part, ce mardi 18 février 2020 à Kin Plazza Arjaan dit « Rotana Hôtel », au forum annuel de breakfast briefing organisé par la Chambre américaine de commerce.

Dans son mot d’ouverture, le président de la Chambre américaine de commerce, M. Lino N’shimba a soutenu que ce forum est d’une importance capitale puisqu’il permet aux différents assujettis de se retrouver autour d’une table et discuter fiscalité ainsi que les moyens de développer la situation fiscale notamment dans capitale et les grandes villes du pays. Et ce, à travers des recommandations directes entre les contribuables et la régie.

- Publicité-

Il a aussi plaidé pour que ce forum soit étendu aux différentes entreprises génératrices des recettes comme la DGDA, la DGRAD, la DGI, etc.

Prenant la parole au cours de ce forum, Ritha Bola a présenté le bien fondé du civisme fiscal dans une ville comme Kinshasa dans le cadre de sensibilisation continuelle de assujettis aux impôts et taxes dus à la capitale congolaise.

Dans son mot, le DG de la DGRK a relevé que la ville de Kinshasa ne possède pas des ressources minières comme les autels provinces et que ses seules ressources sont les entreprises et bâtiments de la ville. D’où elle tire ses ressources de ces taxes et impôts.

La DGRK étant le levier de la réfondation de la ville de Kinshasa. Elle tire selon elle, son fondement de les dispositions constitutionnelles ainsi que de la loi sur la libre administration des provinces

Ce qui est selon elle, « le résultat de la matérialisation de la décentralisation. » « Les édits provinciaux donnent accès à la création et fonctionnement des structures compétentes habiles à la collecte, dont la DGRK. », a-t-elle indiqué.

Le numéro 1 de la DGRK estime que le combat pour la maximisation des recettes dues à la ville doit avant tout passé par la résolution des difficultés fonctionnelles et conjoncturelles que connaissent cette régie provinciale.

Ainsi, elle en a fait son cheval de bataille avec la nouvelle équipe qu’elle dirige avec son adjoint Jean Louis Isangamela.

La résolution de ces difficultés fonctionnelles et conjoncturelles au niveau de la DRGK permettront selon le DG de la DGRK de faciliter l’opération de collecte des impôts et taxes en vue de la maximisation de l’assiette fiscale.

Thierry Mfundu

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :