Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, mai 26, 2020
DRC
2,297
Personnes infectées
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
1,893
Personnes en soins
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
337
Personnes guéries
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
67
Personnes mortes
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min

RDC : CIAP-DDRC compte démobiliser plus de 50 milles combattants issus des groupes armés dans les Nord et Sud-Kivu

A l’occasion de la journée de lutte contre le phénomène enfants soldats, les gouverneurs des provinces du Nord et Sud-Kivu se sont rencontrés à Bukavu, au Sud-Kivu le mercredi 12 février dans le cadre de la Commission interprovinciale d’appui au processus de sensibilisation, désarmement, démobilisation et réinsertion communautaire (CIAP-DDRC).

Devant François Grignon, représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations, les deux généraux et commandants FARDC de la 33e et 34e région militaires, les acteurs impliqués dans ce processus ont reconnu l’échec des trois premières phases du DDR dans les deux provinces.

Les parties prenantes se sont convenu à multiplier les campagnes de sensibilisation afin d’atteindre les résultats, dont le désarmement, la démobilisation et la réinsertion communautaire des ex-combattants.

Les résultats attendus est de démobiliser plus de 50 milles combattants issus des groupes armés dans les provinces du Nord et Sud-Kivu et mettre un terme à l’existence des groupes armés locaux et étrangers dans les deux provinces pilotes du DDR.

Ce programme concerne aussi les combattants congolais qui opèrent en dehors du territoire de la RDC; souligne Théo Ngwabidje et qui poursuit en disant que la commission compte organiser une table ronde de mobilisation des recettes pour y arriver.

A cette même occasion, le gouverneur de province du Sud-Kivu, a appelé tous les ex-combattants qui ont choisi les groupes armés à se rendre et regagner la vie civile dans leurs communautés respectives, faute de quoi ils seront traqués et neutralisés.

Thierry M. RUKATA/Politico.cd

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...