l'info en continu

Devant des investisseurs tunisiens, Julien Paluku peint une autre image de la RDC

- Publicité-

ors de son intervention au forum économique tuniso-congolais qui s’est ouvert ce mardi 11 fevrier 2020 à Kinshasa, le ministre de l’industrie Julien Paluku Kahongya est notament revenu sur le fait que son pays, la RDC soit toujours mal vendu à travers le monde, ce qui fait que beaucoup d’investisseurs ne soient pas motivés à y installer leurs entreprises.

A en croire Julien Paluku Kahongya, désormais le gouvernement congolais a mis en place une politique incitative avec des allègements fiscaux et douaniers accordés aux aménageurs des Zones économiques speciales et à tout autre investisseur pour ainsi bien vendre son image longtemps termie par les gens de mauvaise foi.

- Publicité-

« La RDC aujourd’hui est entrain de cesser de pleurnicher…tout le monde dit; pays d’opportunité, scandale géographique…mais notre gouvernement veut déjà arrêter ce genre de discours et passer maintenant à l’action » a dit Julien Paluku.

« Voilà pourquoi tous les membres du gouvernement sous le leadership du 1er ministre Sylvestre Ilunga, sont sur tous les chantiers pour mobiliser toutes les energies pour prouver à la face du monde que la RDC a souvent été mal vendue puisque chaque fois qu’on clique sur la RDC sur internet, c’est toujours rouge » a-t-il ajouté.

« Les gens veulent donner l’impression que la RDC c’est l’enfer alors qu’il n’en est pas le cas. Ce qu’on vous renconte pour dire qu’il y a la guerre à l’Est, prennez ce problème comme par exemple un problème qui se passe à Marseille et que vous voulez investir à Berlin, cela ne peut pas faire fuir un investisseur. La RDC vous offre cet espace . »

A cette occasion, le diplôme tunisien accrédité en RDC a insisté à son tour sur la consolidation de la coopération économique et industrielle gagnant-gagnant entre la RDC et la Tunisie avec le début des vols du Tunis air vers Kinshasa

De sa part le directeur général de l’agence nationale de promotion des investisseurs (ANAPI) Anthony Kinzo a lui, parlé des opportunités de venir investir en RDC qui dispose de 80 millions de terres arables et la capacité de produire 700.000 tonnes de poissons par an. Puis s’en est également suivi plusieurs exposé dont celui du président de la fédération des Entreprises du Congo (FEC), Albert Yuma.

Notons que cette cérémonie a été sanctionnée par la signature d’un accord de partenariat entre la chambre du commerce de la RDC et celle de la Tunisie.

Merveilles Kiro/Politico.cd

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU