l'info en continu

Le Fonds mondial va accorder 650 millions de dollars américains à la RDC pour l’aider à éradiquer le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme

- Publicité-

Afin d’aider la RDC à éradiquer le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme, le Fonds mondial a promis d’accorder 650 millions de dollars américains au Gouvernement congolais, rapporte la radio Okapi.

L’annonce de ce soutien du Fonds mondial a été faite mercredi 5 février à Kisantu au Kongo-Central par son Directeur exécutif, Peter Sands, à l’issue d’une visite qu’il a effectuée en compagnie d’une importante délégation des bailleurs de fonds, rapporte la radio Okapi.

- Publicité-

Ayant débuté ses activités en janvier 2002, le Fonds mondial qui est le résultat de l’idée suggérée par l’ancien Secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, consistant à créer une structure à l’échelle planétaire qui servirait à lutter contre ces trois pandémies, attend lutter efficacement contre ces pandemies à la base d’une forte mortalité en RDC, selon l’Organisation mondiale de la Sante (OMS).

Ce financement annoncé par le Fonds mondial pourrait avoir un impact positif et réduire sensiblement le taux de prévalence du VIH/Sida, de la tuberculose et surtout le paludisme.

Le Fonds mondial a ainsi noué le partenariat avec la RDC, dans le but d’éradiquer ces trois pandémies sur toute l’étendue du territoire national.

Lors de sa visite en RDC, le Directeur exécutif du Fonds mondial s’est dit satisfait des résultats obtenus par les bénéficiaires dans les zones de santé de Kisantu et de Mbanza Ngungu, qu’il a visitées dans le Kongo-Central.

Il a promis de rencontrer le Chef de l’Etat et le ministre de la Santé publique pour préparer l’allocation de ce montant et définir ainsi les investissements qui pourront apporter plus d’impact pour la RDC.

A Kisantu comme à Mbanza Ngungu, Peter Sands a apprécié le travail et la détermination les partenaires visant à mettre en pratique les programmes de santé que le Fonds mondial finance.

Il a rencontré les différents partenaires, organisations et parlé avec les patients. Il dit avoir noté des progrès significatifs réalisés même, si beaucoup reste à faire.

Peter Sands a été accompagné d’une équipe de bailleurs de fonds et autres donateurs du secteur de la santé.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU