l'info en continu

Saut-de-moutons: le député Claudel Lubaya adresse une question écrite au DG de l’OVD

- Publicité-

Le député national élu de Kananga, Lubaya Claudel André, a adressé le 03 février dernier une question écrite au Directeur général de l’office de voirie et drainage, OVD, à propos de la construction des sauts-de-mouton.

Dans sa lettre, Claudel Lubaya, est revenu sur les ouvrages confiés à l’OVD par la présidence de la république dans le cadre du programme de 100 jours en vue d’assurer une bonne fluidité dans la circulation des véhicules, des personnes et de leurs biens.

- Publicité-

« Dans cette optique, l’institution président de la République a confié à l’OVD, le marché de l’aménagement des sauts-de-mouton sur 9 sites, soit 9 ouvrages pour un total global de 22. 500.000 USD, auquel il y a lieu d’ajouter 528.300 USD au titre d’entretien des engins de génie civil et équipements. Le programme renseigne également que la durée des travaux est de 90 jours par site et qu’un acompte de 7.500.000 USD sur le coût global des travaux vous a été versé le 04 mars, de même qu’un acompte de 264.150 USD a été libéré sur l’entretien des engins de génie civil et des équipements, » peut on lire dans cette lettre écrire du député élu de Kananga.

Claudel Lubaya affirme que lors d’une sortie médiatique le 17 juillet 2019 en marge de l’inspection des travaux par le chef de l’État, le DG de l’OVD, avait déclaré que les travaux avancent dans les artères de Kinshasa et ce, à concurrence de 40%.

Ainsi, cet élu voudrait avoir des éclaircissements sur ce qui suit:

  • le coût global des travaux des sauts de mouton sur les 9 sites dans la ville de Kinshasa;
  • le coût global des travaux d’aménagement des sauts-de-mouton par site;
  • les dimensions précises de chaque ouvrage par hauteur, longueur et largeur;
    -Le niveau réel (taux exact) libération des fonds destinés aux dits travaux;
    -Le chronogramme d’exécution travaux y compris ceux déjà réalisés à ce jour;
  • et enfin, les contraintes éventuelles auxquelles l’exécution de cet ambitieux projet serait confronté.

Il sied de rappeler qu’une délégation des députés nationaux étaient descendus sur terrain pour évaluer l’état d’avancement des dits travaux et plusieurs ont appelé à un audit au regard du retard pris dans la construction des dits sauts-de-mouton.

Thierry Mfundu

- Publicité -

3 Commentaires

  1. Il n’est pas étonnant que les travaux des sauts-de-mouton n’avancent pas, car tout est fait pour saboter les réalisations du Chef de l’Etat afin qu’il soit rejeté par la population. C’est à se demander à quand le jour où l’homme noir en général et le congolais en particulier se décidera à travailler pour l’intérêt général. Ils se battent tous pour le pouvoir pour se servir et non pour travailler pour l’intérêt du peuple. Ceux qui ont occupé des postes de responsabilité pendant longtemps, mais qui n’ont fait que se remplir les poches, veulent toujours revenir aux affaires et pour ça, ils feraient n’importe quoi pour faire échouer l’actuel Président. Faire de la politique c’est s’atteler à résoudre les problèmes auxquels est confronté son pays, mais pour l’africain c’est tout faire pour conserver le pouvoir pour la jouissance d’un petit groupe.

  2. Un député national compétent, responsable précède les faits et ne réagit après la rue et les réseaux sociaux. Si et seulement s’il portait de valeurs éthiques et morales

Comments are closed.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :