Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

jeudi, juin 4, 2020
DRC
3,644
Personnes infectées
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min
DRC
3,071
Personnes en soins
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min
DRC
495
Personnes guéries
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min
DRC
78
Personnes mortes
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min

l'info en continu

« Pourquoi garder les frontières héritées de la colonisation, pourquoi les maintenir et elles servent à quoi ? » s’interroge l’artiste Christina Tabaro

Quid du dépassement d’un séjour à l’étranger, alors que vous êtes détenteur d’un visa de double entrée avec une validité de trois mois ? Cette question a été au centre d’une discussion entre les artistes zambiens (Modzi Arts) et congolais du collectif d’Art-d’Art.

- Publicité-

De l’avis de Tabaro, ce questionnement « des barrières coloniales », serait au manque de vivre ensemble et nos différents en langues, qui ont été à la base de la création de la pièce théâtrale « Overstaying » ou dépassement de séjour.

A Lubumbashi, le spectacle « Overstaying » a été officiellement présenté au public le jeudi 23 janvier. C’était au cours de la performance artistique organise au Centre d’Art Waza.

Elle est une série de scène des conversations entrecoupées par des performances gestuelles et corporelles de trois artistes: Michael Disanka et Chritstina Tabaro du Collectif d’ Art-d’Art, de Julia Taonga Kaseka accompagnée par la guitare de Mumba Yuchi, de Modzi Arts venus de la Zambie.

Pour le directeur du Centre d’Art Waza, Patrick Mudekera qui a joué ce rôle régional, en mettant en relation ces artistes qui ne se connaissaient pas, avec le soutien de Prohelvetia: “Cette pièce de théâtre traduit bien les difficultés d’échanges artistiques. De l’envie pour ses artistes à échanger leurs expériences, en affrontant les barrières héritées de la colonisation. Terres, langues et culturelles”, a-t-il souligné dans son mot de circonstance.

Pour Patrick Mudekereza, qui a aussi souffert de l’arrestation injustifiée d’un artiste : « ces mouvements gestuels corporels permettent aux artistes d’élaguer certaines idées qui réduisent l’humanité de l’africain et d’aider Christina de guérir des sévices corporels et mentals qu’elle a subi pendant son arrestation dans la prison de Chingola (Zambie) »

Il sied de noter que le premier spectacle de restitution, de la résidence de Modzi Arts de Lusaka (Zambie) en aout 2018, avait eu lieu à l’Institut Français de Kinshasa. Dans une série de duos que livreront les collectifs d’arts, après ce spectacle de Waza.

Adrien Ambanengo (@ambadrien) | politico.cd

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. ETAT INDEPENDANT DU CONGO
    Contrairement á la grande majorité des pays africains, la RDC a été un ETAT proprieté du Roi des Belges avant de devenir la colonie Belge.
    L´identité nationale des congolais tire sa source de 1885.. bien longtemps avant la colonisation. Les congolais luttent pour garder les frontières héritées de l´EIC et non de la colonisation. Nous luttons pour garder notre territoire nationale et nous ne pouvons que maintenir ces frontières face aux pays voisins africains qui souhaitent soit nous coloniser, soit s´emparer des portions de notre territoire, Nous ne pouvons que lutter pour garder ces frontières pour les quelles nos ancêtres ont payés un prix de sang.

Comments are closed.

EN CONTINU

La famille de Lugi Gizenga suspecte une mort par « empoisonnement » et demande son autopsie

Dans une correspondance adressée au procureur général près le tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe ce jeudi 04 juin 2020, la famille...

Procès 100 jours: « Jammal a été reçu par des experts et pas moi » (Vital Kamerhe )

Réagissant aux propos de l'ex- ministre du Budget qui affirme avoir vu Samih Jammal dans son bureau, Vital Kamerhe soutient que Samih...

Procès 100 jours: « La présidence n’a jamais obtenu l’avis de non-objection pour ce projet de 4.000 maisons » (Ngongo Salumu)

Jeudi 04 juin 2020, Ngongo Salumu, le DG a.i. de la DGCMP (Direction Générale de Contrôle des Marchés publics), a été rappelé...

Vital Kamerhe : « Est-ce que je suis déjà condamné d’avance? »

Au cours de l'audience de jeudi 04 juin 2020, Vital Kamerhe, directeur de cabinet du Chef de l'État et principal accusé dans...

Pierre Kangudia au procès Kamerhe: « tout passait par le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat »

Intervenant ce jeudi 04 juin 2020 en tant que témoin sur le procès de 100 jours, l'ancien ministre de budget, Pierre Kangudia...