27 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

vendredi, février 21, 2020
Publicité

RDC: Le gouvernement prend une serie de mesures pour stabiliser l’économie

- Publicité-

Le Conseil des Ministres de ce vendredi 24 janvier a décidé de la tenue d’une réunion restreinte la semaine prochaine sous la présidence du Chef de l’Etat à laquelle participeront le Premier Ministre et quelques Ministres du Secteur afin d’arrêter les dispositions destinées à la réflexion profonde sur les mesures pratiques à prendre par le Gouvernement dans une réunion du Conseil consacré exclusivement aux contraintes actuelles de l’Economie congolaise et les pistes durables de solution.

Le Ministre des Finances qui a souleve la question au niveau du Conseil des ministres, a relevé que l’économie congolaise est confrontée actuellement à deux principaux problèmes qui requièrent des solutions durables.

Le premier est celui de l’exigüité structurelle des ressources financières face aux urgences humanitaires, aux besoins sociaux et sécuritaires pressants ainsi qu’aux priorités de développement. Le Second problème tient en l’existence de certaines externalités négatives empêchant son fonctionnement optimal.

Pour ce qui est de l’exigüité des ressources financières, celle-ci est attestée par le niveau de pression fiscale qui est l’un des plus favorables du monde (11% contre 20% pour la moyenne africaine au Sud du Sahara), avec comme conséquence un excès structurel des dépenses sur les recettes publiques. Il en découle donc un déficit structurel qui explique l’accumulation des arriérés et retards de paiement.

Pour en sortir, le Président de la République a levé l’option de faire appel aux partenaires multilatéraux notamment le FMI et la Banque Mondiale, option qui a permis la conclusion du Programme de référence dont la première retombée favorable a été l’octroi à la RDC de 368 millions d’USD au titre de facilité de crédit rapide.

Le second problème est l’existence des externalités négatives. Il s’agit des obstacles empêchant le fonctionnement normal de l’environnement où opèrent les entreprises et les hommes d’affaires, notamment le caractère peu favorable de climat des affaires et des investissements, marqué, entre autres, par la multiplicité des tracasseries et des taxes, des goulots d’étranglement tenant aux difficultés d’accès à l’eau, et à l’électricité, etc.

Face à cette structure de déficit structurel et de climat des affaires peu favorable à l’éclosion des investissements, il y a nécessité de maintenir notre coopération avec les partenaires extérieurs (FMI et Banque Mondiale) et de prendre des mesures fortes au niveau des finances publiques et à celui du fonctionnement du système économique.

Thierry Mfundu

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

EN CONTINU

4e sommet quadripartite de Gatuna: les chefs de l’État se sont félicités de la signature du traité d’extradition entre le Rwanda et l’Ouganda

u cours du sommet quadripartite tenu ce vendredi 21 février à aux frontières entre le Rwanda et l'Ouganda à Gatuna/ Katuna, Félix...

RDC: Junior Mata a dirigé les travaux d’évaluation du programme de référence entre une délégation du FMI et celle du Ministère des finances

En séjour de travail en République démocratique du Congo pour la période du 19 au 25 février, une équipe du Fonds monétaire...

Sorties médiatiques et contradictions: Félix Tshisekedi appelle les ministres à plus de prudence

Les sorties médiatique des ministres ont fait l'objet des points inscrits à l'ordre du jour du 22e conseil des ministres tenus le...

Une “gaffe” s’est-elle glissée dans l’ordonnance présidentielle nommant les nouveaux hauts magistrats en RDC?

Une gaffe se serait glissée dans l'ordonnance présidentielle nommant les nouveaux Hauts magistrats le 07 février 2020 dernier, révèlent plusieurs internautes et...

Sauts-de-mouton: le Gouvernement prêt à “recourir aux contraintes physiques” pour que la vérité soit manifestée

Le Gouvernement congolais n'exclut pas de recourir aux contraintes physiques pour faire éclater la vérité dans la procédure judiciaire concernant les fonds...

notre sélection

Une “gaffe” s’est-elle glissée dans l’ordonnance présidentielle nommant les nouveaux hauts magistrats en RDC?

Une gaffe se serait glissée dans l'ordonnance présidentielle nommant les nouveaux Hauts magistrats le 07 février 2020 dernier, révèlent plusieurs internautes et...

Sauts-de-mouton: le Gouvernement prêt à “recourir aux contraintes physiques” pour que la vérité soit manifestée

Le Gouvernement congolais n'exclut pas de recourir aux contraintes physiques pour faire éclater la vérité dans la procédure judiciaire concernant les fonds...

Dominique Migisha fait le point sur le plan national du numérique, 6 mois après sa validation

Politico.cd: Bonjour monsieur le conseiller, après bientôt un an dans la conduite de la numérisation du Pays en tant que Conseiller Spécial...
SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join