l'info en continu

Sur la dissolution du parlement, Jolino Makelele exhorte les parties à avoir « l’habitude de respecter les institutions »

- Publicité-

Intervenant sur la polémique lié à la déclaration du chef de l’Etat sur une probable dissolution du parlement et la polémique qui y est née, le porte-parole du gouvernement exhorte toutes les parties à avoir « l’habitude de respecter nos institutions. Il faut que nous ayons un devoir de réserve lorsque nous exprimons les uns aux autres ».

Au cours d’une interview sur Top Congo FM, le ministre de la communication et Médias a déclaré que le gouvernement est uni derrière le Chef de l’Etat et le Premier ministre.
« Il n’y a pas d’objection particulière à formuler vis-à-vis du point de vue exprimé par le président de la République qui est Chef de l’exécutif », a précisé Jolino Makelele sur Top Congo FM.

- Publicité-

Refusant de prendre partie sur la polémique générée entre les pro-dissolution et les pro-destitution, Jolino Makelele constate que « le FCC et le CACH ont réagi. Cela suffit à éclairer l’opinion sur cette hypothèse du Chef de l’Etat exprimée de manière conditionnelle ».

Et de conclure:
 
« Raison pour laquelle « je ne vois pas comment les gens peuvent se répandre en explication ou en exégète ».

Notons que les députés de CACH, plate-forme soutenant Félix Tshisekedi ont menacé de poursuivre en justice la présidente de l’Assemblée nationale en cas de recidive et ont qualifié ces propos d’irresponsables vis à vis du chef de l’Etat.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU