Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

jeudi, juin 4, 2020
DRC
3,644
Personnes infectées
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min
DRC
3,071
Personnes en soins
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min
DRC
495
Personnes guéries
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min
DRC
78
Personnes mortes
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min

RDC: JED dresse un bilan inquiétant de la liberté de la presse de l’an 1 sous la présidence de Félix Tshisekedi

Dans un rapport monitoring intitulé : « Le bilan inquiétant de Tshisekedi sur la presse », l’ONG Journaliste en Danger (JED) se montre préoccupée des promesses non tenues par l’actuel locataire du palais de la nation. Cette corporation donne aux nouvelles autorités du pays, une note en dessous de la moyenne sur la situation de la presse en République Démocratique du Congo.

Selon JED, qui fustige les promesses non tenues du nouveau Président et de son gouvernement qui n’ont rien fait pour rendre plus sûr l’exercice de la liberté de la presse, alors que le Président Tshisekedi Tshilombo s’était engagé précisément à «promouvoir la presse et les médias pour en faire véritablement un quatrième pouvoir», et à sensibiliser les forces de sécurité sur le respect de la presse et du travail des journalistes

Ils pointent une centaine de cas d’attaques diverses contre les journalistes et médias enregistré en cette période. Notamment: “l’assassinat du journaliste de la Radio Communautaire de Lwemba, Papy Mahamba Mumbere. La  fermeture à Kinshasa, durant un mois, d’un média de l’opposition, la Radiotélévision par Satellite (RTV1). La fermeture jusqu’à ce jour de la Radio Liberté Buta émettant dans la province de Bas- Uele, de la Radio Communautaire de Lwemba émettant dans le territoire de Mambassa. Et l’interdiction de diffusion des émissions à caractère politique dans tous les médias émettant dans la province de l’Equateur”.

JED constate avec amertume, malgré le changement opéré au sommet de l’Etat. Pour lui, “aucune action d’envergure n’a été prise, ni sur le plan politique, ni sur le plan judiciaire, ni sur le plan sécuritaire, pour rendre plus sûr l’exercice du métier de journaliste.

Ainsi, JED demande au président de la république et à son gouvernement de:

  • Doter le pays d’une Loi d’accès à l’information,
  • Mettre fin aux arrestations des journalistes et aux suspensions arbitraires des médias,
  •  Mettre en place un mécanisme national de protection des journalistes,
  • Mettre fin à l’impunité des crimes commis contre les journalistes.
  • Adrien Ambanengo @ambadrien | Politico.cd
- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Oui Adrien les constatations de la JED sont fondées et on se pose toujours mille et une question sur le jusques à quand et avec quel Rais les libertés fondamentales seront respectées dans toute cette Région de Grands Lacs et pourtant le métier des journalistes n’est qu’intermédiaire et de faire le pont entre le gouvernement et la population

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...