28 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

mardi, février 25, 2020
Publicité

Coronavirus: quelle est la réponse du Gouvernement congolais ?

- Publicité-

Pour éviter la propagation de la maladie, des mesures ont été prises, notamment l’annulation des festivités du Nouvel An dans la capitale chinoise.

Pour l’OMS il est « trop tôt » pour déclarer une urgence internationale.

Face à ces nouveaux cas du mystérieux virus, plusieurs pays ont pris des mesures des contrôles aux aéroports sur les passagers arrivant de la Chine.

Quelles sont les dispositions prises par le Gouvernement congolais quant à ce?

Il faut rappeler que la Chine compte une forte communauté établie dans les grandes villes du pays notamment Kinshasa, Lubumbashi et Kisangani.

D’autres sont disséminés dans les petites villes à l’intérieur du pays et dans les zones minières.

D’un autre côté, il y a plusieurs citoyens congolais qui vont chaque mois faire des courses à Chine pour ravitailler leurs petits commerces. D’autres y vont pour les études ou pour le tourisme.

Face à ce flux migratoire, le Gouvernement congolais devait mettre des posts de contrôle aux niveaux des aéroports internationaux et sur les frontières terrestres mais malheureusement rien a été fait jusqu’à ce jour.

Le ministère de la santé n’a encore émis aucune note sur les mesures de protection face à ce virus mortel.

Et même si le Docteur Old Ilunga nous rassure qu’il n’y a encore rien à craindre d’autant plus le virus est encore confiné en Asie et que ce n’est pas encore une urgence internationale, il y a lieu sur place de prendre des dispositions adéquates pour prévenir toute éventualité.

La crainte d’une nouvelle crise

L’épidémie fait craindre une nouvelle crise comme celle du Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère), hautement contagieux, qui avait tué 650 personnes en Chine continentale et à Hong Kong en 2002-2003.

Des scientifiques d’un centre de recherche de l’Imperial College à Londres, qui conseille des institutions comme l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ont cependant estimé dans un article publié vendredi que le virus avait probablement contaminé bien plus de personnes que ce que les autorités chinoises affirment. Ils ont estimé, sur la base de l’ensemble des informations disponibles au 12 janvier, que le chiffre de 1 723 personnes contaminées était beaucoup plus probable.

Pour Patrick Berche, professeur émérite de microbiologie à l’université de Paris, mais également directeur de l’Institut Pasteur de Lille, « il s’agit bien d’un nouveau virus, un coronavirus. C’est une famille de virus qui est assez répandue dans l’espèce humaine et qui habituellement donne des infections respiratoires bénignes, comme les rhumes de cerveau par exemple. Donc, il s’agit d’un nouveau virus qui doit exister depuis des centaines de milliers d’années. Ils existent probablement depuis très longtemps et ces virus ont atteint l’homme pour la première fois à l’occasion d’un contact épidémiologique inhabituel. »

« Ce sont des virus qui se voient surtout chez les mammifères et les oiseaux, mais il est probable qu’il s’agit d’animaux qui se nourrissent de poissons. Ça peut être des chats, ça peut être des rongeurs ou des animaux comme ça. Mais pour le moment, on n’a aucune indication sur l’origine de ce virus », a indiqué Patrick Berche.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

L’état-major des FARDC met en place une commission chargée de statuer sur le cas Général Fall Sibakwe Asinda

Le Général Major Fall Sibakwe Asinda, Commandant de la 3ème zone de défense située dans l'Est de la RDC, doit passer devant...

Mandataires: “ces nominations doivent tenir compte des critères mettant en exergue la compétence et la technicité” (Lokondo)

Les arrangements particuliers entre le FCC et le le CACH sur la nomination des mandataires publics n'ont pas laissé indifférents la classe...

Grève des magistrats: le Premier ministre appelle les professionnels de la Justice à reprendre le chemin de leurs juridictions

Le Premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a appelé les professionnels de la Justice à reprendre le chemin de leurs juridictions et de...

RDC: Une ONG qualifie de “pratique anticonstitutionnelle”, les arrangements particuliers FCC-CACH sur les mandataires publics

Depuis quelques jours, les délégués du CACH et du FCC négocient sur la nomination des mandataires dans les entreprises publiques. L'Association congolaise...

RDC: Les professeurs de l’UNIKIN suspendent la reprise des cours jusqu’à la satisfaction de leurs revendications

Selon un communiqué de l’Association des Professeurs de l’UNKIN (APUKIN), les professeurs de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) ont décidé, ce samedi 22...

notre sélection

Une “gaffe” s’est-elle glissée dans l’ordonnance présidentielle nommant les nouveaux hauts magistrats en RDC?

Une gaffe se serait glissée dans l'ordonnance présidentielle nommant les nouveaux Hauts magistrats le 07 février 2020 dernier, révèlent plusieurs internautes et...

Sauts-de-mouton: le Gouvernement prêt à “recourir aux contraintes physiques” pour que la vérité soit manifestée

Le Gouvernement congolais n'exclut pas de recourir aux contraintes physiques pour faire éclater la vérité dans la procédure judiciaire concernant les fonds...

Dominique Migisha fait le point sur le plan national du numérique, 6 mois après sa validation

Politico.cd: Bonjour monsieur le conseiller, après bientôt un an dans la conduite de la numérisation du Pays en tant que Conseiller Spécial...
SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join