l'info en continu

Le parti Force des patriotes s’en prend à Jeanine Mabunda: « la crise sociale va pousser à la dissolution de l’Assemblée Nationale « 

- Publicité-

Dans une lettre ouverte, le secrétaire général du parti Force des patriotes, Sam Kalambayi, s’en est pris au président de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda en réaction de sa réponse aux propos du chef de l’Etat sur la dissolution du parlement.

« Madame la Présidente de l’AN, si l’absence de crise entre votre chambre et le gouvernement ne dissout pas l’AN (Assemblée Nationale), la crise sociale va pousser la population à le faire sans votre avis, » peut-on lire dans la lettre ouverte du Secrétaire général de ce parti, Sam Kalambayi.

- Publicité-

Le Parti Force des patriotes interroge Jeanine Mabunda si ce n’est pas devant sa chambre que le Gouvernement doit répondre de son incompétence.

Il demande au président de l’Assemblée nationale qu’au lieu de se plaindre de la situation socio-économique qui se détériore, elle devait plutôt convoquer ce gouvernement pour s’expliquer.

« Madame la Présidente de l’AN, n’est-il pas vrai que ce Gouvernement est composé à majorité des membres de votre famille politique ? Si les choses bloquent jusqu’à ce jour, et que le constat fait par le Chef de l’État démontre que c’est de manière délibérée et à dessein que cela est fait, pourquoi ne pas comprendre que c’est déjà un décor d’une crise à grand échelle qui se profile?, » s’interroge la Force des patriotes.

Selon le Secrétaire général de Force des patriotes, la crise socio-économique est supérieure à la crise institutionnelle, « car les institutions n’ont leur sens et pouvoir qu’en fonction des réponses qu’elles apportent aux problèmes des populations.« 

Et de poursuivre:

« Si le Président ne dissout pas AN faute de crise avec le Gouvernement, la crise sociale va pousser la population à dissoudre l’AN et le Gouvernement.« 

Il demande donc à Jeanine Mabunda de convoquer donc ce gouvernement pour qu’il explique cette léthargie.

« Plusieurs brèches constitutionnelles ouvertes et qui laissent des faiblesses à notre constitution favorisant votre famille politique et défavorisant les autres composantes de la scène politique congolaise, sont aussi une crise qui demandent une solution émanant du garant du bon fonctionnement des institutions qui est le Chef de l’État, » révèle-t-il.

Et d’ajouter:

« Le recours au référendum ainsi qu’à la dissolution pure et simple de l’AN ne sont donc pas à exclure, car la crise socio-écocomique de notre pays est la conséquence de toutes les manipulations savamment pensées afin de privilégier les uns au détriment des autres.« 

« Oui, nous devons tous éviter la crise, mais n’en créons pas une qui soit irréversible à force de se conforter dans une position qui a été une pullule amère avalée par la population, » conclut le parti Force des patriotes dans sa lettre ouverte adressée à Jeanine Mabunda.

Notons que face aux propos du chef de l’Etat Félix Tshisekedi qui a menacé dimanche de dissoudre l’Assemblée nationale, la présidente de cette chambre Jeanine Mabunda a, de son côté menacé le président de la République de destitution.

Thierry Mfundu

- Publicité -

2 Commentaires

  1. Totalement vrai,ces gens veulent prendre le peuple congolais en otage,un peuple souverain va se prendre en charge.Nous ne pouvons accepter que ces politiciens avec des fortunes sans nom alors la population reste pauvre et eux continue a s’enrichir et Mabunda vois cela normal.Mr. Sam a totalement raison,nous allons nous soulever tres bientot,si cette AN ne veux pas resoudre la crise qui se dessine.

Comments are closed.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :