Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

vendredi, mai 29, 2020
DRC
2,660
Personnes infectées
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min
DRC
2,210
Personnes en soins
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min
DRC
381
Personnes guéries
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min
DRC
69
Personnes mortes
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min

Dissolution de l’Assemblée nationale : « Notre Constitution a donné au président de la république une position arbitre, au-dessus de la mêlée » (Lambert Mende)

L’ancien Ministre de la Communication et Médias, Lambert Mende est revenu lors d’une intervention à la radio RFI ce mercredi 22 janvier 2020 sur la menace de la dissolution de l’Assemblée Nationale brandie par le chef de l’État le dimanche dernier à Londres.

Pour Lambert Mende, « devant la diaspora congolaise à Londres, le Chef de l’État a pris la précaution de dire *Je n’ai pas l’intention de dissoudre l’Assemblée nationale, mais on me poussera à la dissoudre si jamais il y avait des crises qui persistaient* Je pense qu’il y a eu suffisamment de prudence dans la communication du président« .

Une déclaration qui vient couper l’herbe sous les pieds des autres cadres du FCC, dont la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, qui a eu une position tranchante en menaçant le chef de l’État de destitution. « Chaque fois que des partisans veulent ramener le chef de l’État à de petits jeux de duels partisans, je pense qu’ils ont tort« , a déclaré Lambert Mende.

Il estime que le président de la République a un rôle d’arbitre qui lui met au dessus de la mêlée. « Notre Constitution a donné au président de la république une position arbitre, au-dessus de la mêlée« , a-t-il martelé.

L’ancien porte parole du Gouvernement soutient que la dissolution de l’Assemblée nationale compte parmi les choses qu’on ne peut prédire à l’avance, ni expliquer comment les choses vont se passer et pour lui, la solution actuelle au Congo appelle à une solution du type de celle mise en place par Félix Tshisekedi et Joseph Kabila.

Thierry Mfundu

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...