Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

jeudi, juin 4, 2020
DRC
3,644
Personnes infectées
Updated on 4 June 2020 à 13:31 13 h 31 min
DRC
3,071
Personnes en soins
Updated on 4 June 2020 à 13:31 13 h 31 min
DRC
495
Personnes guéries
Updated on 4 June 2020 à 13:31 13 h 31 min
DRC
78
Personnes mortes
Updated on 4 June 2020 à 13:31 13 h 31 min

Leila Zerrougui plaide pour le renforcement de la fonction régalienne de l’Etat

Au cours de l’audience lui accordée ce lundi 20 janvier 2020 par le Vice premier ministre, ministre de la justice et garde des sceaux, Célestin Tunda ya Kasende, la représentante spéciale du secrétaire général de Nations Unies en RDC, Leila Zerrougui a plaidé pour le renforcement de la fonction régalienne de l’Etat.

« Le renforcement de la fonction régalienne de l’Etat, qui a toujours existé, doit être renforcée, selon l’entendement du conseil de sécurité en travaillant ensemble avec la vice-Primature de la Justice, » a-t-elle déclaré au sortir de l’audience lui accordée par le Vice-Premier ministre.

Leila Zerrougui a, par ailleurs fait savoir qu’ils ont parlé d’une façon générale de deux choses à savoir qu’est ce qu’ils peuvent faire dans des zones de conflits ou de non conflits où l’ insécurité est en train d’être estompée, notamment au Kasai, au Tanganyika et même en Ituri où un processus de paix est en cours.

« La justice doit être renforcée et doit faire en sorte que ceux qui sont avec une arme ne soient plus tentés de commettre des exactions et de violer, d’autant plus que dans les zones des conflits, la justice vient en complément aux opérations militaires, à la protection des civils, » a déclaré Leila Zerrougui.

Leila Zerrougui insiste que ce travail ne peut être fait que si la justice a les moyens (moyens humains, compétence, formation, moyens matériels, moyens de se déplacer et de conserver les preuves) et si elle peut utiliser les outils technologiques modernes pour faciliter les enquêtes et s’assurer que les personnes sont détenues dans des conditions humaines parce que parmi les détenus, il y a des innocents, et que la prison est considérée comme la seule sanction dans un Etat moderne.

Elle a enfin, indiqué que dans un Etat moderne, on ne torture pas les détenus, on les enferme parce qu’ils ont commis une infraction et dans la prison, on les prépare pour qu’à la sortie qu’ils deviennent des bons citoyens.

Thierry Mfundu

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...