l'info en continu

Tshopo: une tentative d’arrestation du Me Firmin Yangambi avortée en pleine salle de conférence sur « l’avenir du Congo »

- Publicité-

La nouvelle a été rependue d’abord en travers les réseaux sociaux avant que plusieurs témoignages des jeunes qui prenaient part à une conférence-débat animée par Me Firmin Yangambi, parviennent à POLITICO.CD, informant sur une tentative d’arrestation entretenue par la police qui a étouffée ces échanges au tour du grand thème « Quel avenir pour la république démocratique du Congo ».

L’événement s’est produit l’après-midi de ce samedi 18 janvier à la paroisse Saint Joseph située dans la commune de la Tshopo, l’une des six communes que comptent la ville de Kisangani. L’homme de la « Dynamique changer ce Congo » a échappé de justesse à l’arrestation grâce aux participants qui ont bravé la présence de la Police conduite par un officier supérieur. Firmin Yangambi n’a pas du coup hésité à alerter la toile.

- Publicité-

« Tentative de mon arrestation en pleine salle de conférence par la police à Kisangani pr m’empêcher d’échanger avec les compatriotes désireux de parler #Congo. Je mets en garde ce régime. L’oppression ne passera plus.
Ns exercerons notre droit à la légitime défense.
État de Droit
. » a-t-il écrit sur sa page twitter.

Cependant, plusieurs actes d’indignation et de dénonciation se sont levés de tous les coins pour condamner cette tentative d’arrestation de ce grand homme connu dans la défense des droits humains.

« Ce que nous faisons crie plus fort que ce nous disons. À la radio Vatican, M. Félix Tshisekedi prétend lutter pour zéro violence dans les manifestations. A Kisangani, une bataillon de la police tente d’arrêter inutilement et sans raison FirminYangambi qui échangeait avec les citoyens. » s’est indigné Jedidia Mabela, militant de la LUCHA à Kisangani.

« Je suis estomaqué par l’acharnement des autorités de la Tshopo contre FirminYangambi qui,lors d’une conférence organisée ce samedi, il a été brutalisé par la police qui a aussi utilisé les gaz lacrymogènes pour disperser les participant« , a ajouté Zacharie Kingombe, un autre militant pro changement dans la Tshopo.

Selon les témoins contactés par POLITICO.CD, les éléments de la police ont intervenu pour interrompre la conférence. Ceux-ci augurent qu’aucune arrestation n’a été signalée.

Notons que Me Firmin Yangambi est un prisonnier politique ayant purgé près de dix ans de peine dans la prison de Makala à Kinshasa, lui jugeant coupable dans l’affaire de l’organisation d’un mouvement insurrectionnel à Kisangani. Depuis sa libération avec l’avènement de l’alternance, il ne lâche pas son bâton et prône une logique propre « Changer ce Congo, Horizon 2023 ».

Serge SINDANI | POLITICO.CD

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU