l'info en continu

RDC: Marche de Lamuka, Sylvano Kasongo menace de recourir à tous les moyens légaux pour empêcher tout trouble à l’ordre public

- Publicité-

Dans un communiqué transmis jeudi 16 janvier à Politico.cd, le commissaire provincial de la Police ville de Kinshasa, Sylvano Kasongo Kitenge a rappelé qu’il n’y a pas de marche vendredi 17 janvier 2020.

« Aucune marche ne sera organisée dans la ville de Kinshasa le vendredi 17 janvier 2020. Cette date est dédiée à la commémoration de la mort du héros national Patrice Emery Lumumba« , peut-on lire dans le communiqué de la police.

- Publicité-

Sylvano Kasongo a prévenu que la police va appliquer la décision du gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka qui n’a pas pris acte de la marche dite « de deuil et d’indignation » projétée par Martin Fayulu le 17 janvier, jour de la commémoration de la mort de l’ancien premier ministre et héros national, Patrice-Emery Lumumba.

Pour ce, le chef de la police de la ville de Kinshasa met en garde les organisateurs la marche et promet de disperser tout atroupement « non justifiée » de plus de 10 dix personnes.

Le chef de la police assure que ses éléments fairont usage de tous les moyens légaux à leur disposition pour empêcher tout trouble à l’ordre public.

« Toute violence, d’où qu’elle vienne, sera sévèrement repoussée. La police utilisera tous les moyens légaux à sa disposition pour maintenir l’ordre public et protéger les personnes et leurs bien qui sont souvent vandalisés lors des marches illégales« , a-t-il martélé.

Cependant pour la coalition Lamuka, la marche d’indignation contre les massacres à Beni et la balkanisation aura bel et bien lieu.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU