Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

jeudi, juin 4, 2020
DRC
3,644
Personnes infectées
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min
DRC
3,071
Personnes en soins
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min
DRC
495
Personnes guéries
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min
DRC
78
Personnes mortes
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min

RDC: L’ ASBL « Telema Mwana ya Mampinga » confirme sa marche pacifique du mardi 14 janvier et fustige les propos tenus par le porte-parole des FARDC

Dans un communiqué dont une copie est parvenue à la rédaction de POLITICO.CD le dimanche 12 janvier 2020, l’ ASBL « Telema Mwana ya Mampinga », a confirmé sa marche prévue pour le mardi 14 janvier et a fustigé les propos tenus par le porte-parole des FARDC.

« L’ ASBL Telema Mwana Mampinga, agréée au ministère des Affaires Sociales en date du 29/12/2018 par l’Arrêté Ministériel et bénéficiaire d’un N°F. 92/31.353 du Ministère de la Justice faisaint office d’autorisation de fonctionnement, porte à la connaissance de l’opinion tant nationale qu’internationale que la marche prévue pour le 14 janvier 2020 est bel et bien maintenue », lit on dans le communiqué signé par Christelle Kiakuba, coordonnatrice principale de l’ASBL.

Dans ce communiqué, la coordonnatrice fait savoir qu’ils avaient saisi le Gouverneur de la ville de Kinshasa depuis le 26 décembre 2019 sur la tenue de la dite marche.
Et le 08 janvier 2020, ils lui avaient adressé une lettre de rappel.

« Conformément à l’article 06 In fine du Decret-loi n° 196 portant règlementation des manifestations et des réunions publiques qui stipule: « le dépassement de délai 48 heures ou 5 jours emporte respectivement la prise d’acte de l’octroi d’office de l’autorisation» », souligne t-on.

La marche va débuter à 10h30 à la place magasin dans la commune de Kintambo et le point de chute se fera à la cité de l’OUA afin de remettre un mémo au chef de l’Etat. La dite marche a pour objectif de dire non aux inégalités sociales entre les enfants des militaires et des policiers avec les autres enfants de la République.

Par ailleurs, ils restent ouverts pour tout échange avec les autorités pour des mesures sécuritaires de la dite marche.

Notons que l’ Etat Major des FARDC, avait dans un communiqué signé par leur porte parole, mis en garde les familles militaires de ne pas se laisser manipuler par des associations ou groupes de pression.

Jeancy Ngampuru /POLITICO.CD

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...