25 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

mercredi, février 26, 2020
Publicité

Le sénateur Pierre Lumbi juge la fermeture de l’Unikin “disproportionnée, inappropriée et injuste”

- Publicité-

Dans une lettre ouverte qu’il adresse au président de la république démocratique du Congo, le sénateur Pierre Lumbi a tout d’abord reconnu et condamné la violence qui a caractérisée les manifestations des etudiants au site de l’université de Kinshasa en debut de semaine.

Tout en reconnaissant aux étudiants la légitimité de leur droit de manifester, nous condamnons la violence qui s’en est suivie, avec mort d’homme. ” a-t-il écrit

Pierre Lumbi qui croit tout de même que ces actes sont intolérables et dont les coupables sont passibles d’une punition juge de disproportionnée, inappropriée et injuste la décision prise par le ministre de l’ESU.
“Elle est intolérable, et les coupables sont punissables! Cependant, la sanction collective et globale prise par le Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire est non seulement disproportionnée mais inappropriée et injuste! ” dit-il

Cette décision qui consistait à la fermeture et au déguerpissement de tous les étudiants des homes de l’UNIKIN condamne aussi les innocents instime le sénateur Pierre Lumbi

” En effet, cette sanction punit à la fois et les étudiants innocents, et les fauteurs de troubles dont le statut d’étudiant reste à prouver ; même les parents qui ont consenti des sacrifices énormes pour envoyer leurs enfants à l’université ! ” Poursuit-il

Comme cela a été constaté, le comportement de la majorité des étudiants était pacifique. Il est donc inacceptable que cette majorité soit punie à cause d’une infime minorité de fauteurs de troubles alors qu’il n’a pas été établi que ces derniers aient le statut d’étudiants régulièrement inscrits dans cette université.”

Il invite le gouvernement à rétablir l’ordre public tout en privilégiant l’équilibre entre la sanction et le dialogue avant de rappeler que par le passé, entre 1985 et 2000, il a été procédé à des fermetures intempestives des établissements de l’Enseignement Supérieur et Universitaires qui ont causé des dommages incommensurables dont notre enseignement porte, encore aujourd’hui, les stigmates.

” Raison pour laquelle, nous en appelons à votre responsabilité, en tant que garant du bon fonctionnement des institutions de la République de veiller à ce que cette fermeture ne se prolonge au-delà du temps strictement nécessaire pour le rétablissement de l’ordre public. Le Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire doit fixer une date précise de la réouverture de l’Université de Kinshasa et la reprise du dialogue avec les étudiants pour éviter de perturber, si pas de perdre l’année académique. ” a conclu Pierre Lumbi

Merveilles Kiro/Politico.cd

- Publicité -

EN CONTINU

La ministre de la Défense et de la Réforme de la République Centrafricaine en visite de travail en RDC

Depuis lundi, la ministre de la Défense et de la Réforme de la République Centrafricaine (RCA), Marie-Noëlle Koyara est en mission officielle...

Insécurité à Kinshasa: L’ambassade de Belgique donne des consignes de sécurité à ses ressortissants

Les consignes de sécurité ont été donné par l’ambassade belge à ses ressortissants suite à la recrudescence de l’insécurité à Kinshasa, particulièrement dans la commune de Gombe.

Sele Yalaghuli: “Il y a nécessité de tout mettre en œuvre pour réussir les engagements convenus avec le FMI”

Le Ministre de finances Sele Yalaghuli se veut rassurant sur la capacité du Gouvernement à contenir le déficit public dans les limites...

Le médecin chef de zone de santé de Kanzala suspendu pour détournement des fonds

Dans une décision rendue publique samedi 22 février dernier, le Gouverneur de Kasai, Dieudonné Pieme a suspendu le médecin chef de zone...

Greve des professeurs de l’UNIKIN: le ministre de l’ESU rassure les grévistes de la réponse favorable du Gouvernement

Dans un communiqué de presse datant de ce lundi 24 février 2020, le ministre de l'ESU Thomas Luhaka s'est félicité de la...

notre sélection

Une “gaffe” s’est-elle glissée dans l’ordonnance présidentielle nommant les nouveaux hauts magistrats en RDC?

Une gaffe se serait glissée dans l'ordonnance présidentielle nommant les nouveaux Hauts magistrats le 07 février 2020 dernier, révèlent plusieurs internautes et...

Sauts-de-mouton: le Gouvernement prêt à “recourir aux contraintes physiques” pour que la vérité soit manifestée

Le Gouvernement congolais n'exclut pas de recourir aux contraintes physiques pour faire éclater la vérité dans la procédure judiciaire concernant les fonds...

Dominique Migisha fait le point sur le plan national du numérique, 6 mois après sa validation

Politico.cd: Bonjour monsieur le conseiller, après bientôt un an dans la conduite de la numérisation du Pays en tant que Conseiller Spécial...
SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join