Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

jeudi, juin 4, 2020
DRC
3,644
Personnes infectées
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min
DRC
3,071
Personnes en soins
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min
DRC
495
Personnes guéries
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min
DRC
78
Personnes mortes
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min

Balkanisation: « la population doit se rassurer et soutenir notre armée qui travaille sur le terrain »

Les propos de Mgr Fridolin Ambongo, cardinal et archevêque de Kinshasa et du docteur BOKUNDOA-bo-LIKABE André, Président National de l’Eglise du Christ au Congo (ECC) sur le projet de la balkanisation continuent à alimenter les débats politiques en RDC.

La dernière en date est celle du coordonnateur du Mécanisme national de suivi de l’accord-cadre d’Addis-Abeba, Claude Ibalanky. Pour lui, ce discours sur la balkanisation du pays ” n’est pas un fait nouveau“ mais il demande à la population de se rassurer et de porter soutien aux forces loyalistes qui travaillent sur le terrain afin de mettre fin à la recrudescence de l’insécurité à l’est du pays.

Depuis plus de 25 ans, l’Est du pays fait l’objet des cycles de conflit récurrents aux conséquences terribles pour nos populations. Le discours de la balkanisation n’est pas un fait nouveau. La population doit se rassurer et soutenir notre armée qui travaille sur le terrain“, écrit-il sur son compte twitter.

Le coordonnateur du MNS souligne par ailleurs que l’accord cadre d’Addis-Abeba demeure la solution appropriée pour résoudre le problème de l’insécurité dans l’Est du pays.

Claude Ibalanky juge inopportune la proposition de la convocation d’un dialogue à ce sujet telle souhaitée par le Dr BOKUNDOA-bo-LIKABE André, Président National de l’Eglise du Christ au Congo (ECC).

Ce dernier qui croit à la thèse de la balkanisation, avait exhorté le Chef de l’Etat à convoquer en « toute urgence des consultations nationales en vue d’impliquer toutes les forces de la société à la démarche des solutions durables et consensuelles » sur la situation sécuritaire à l’est du pays.

Une idée non soutenue par la coalition FCC-CACH au pouvoir qui comme Ibalanky préfère soutenir les FARDC qui selon les membres de cette coalition font un travail admirable sur terrain.

Thierry Mfundu

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...