Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

vendredi, mai 29, 2020
DRC
2,660
Personnes infectées
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min
DRC
2,210
Personnes en soins
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min
DRC
381
Personnes guéries
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min
DRC
69
Personnes mortes
Updated on 29 May 2020 à 5:23 5 h 23 min

À l’exemple de Mgr Ambongo et du Mgr Bakandoa, Katende interpelle les pasteurs sur la situation de Beni

Dans une tribune sur sa page Facebook officielle, le coordonnateur de l’ASADHO et activiste de droit de l’homme, Jean Claude Katende appelle les pasteurs à prendre beaucoup plus position sur la situation de Beni, à l’image des prélats catholique et protestants qui ont appelé les congolais à être unis pour barrer la route à la balkanisation.

« Chers Pasteurs, la situation sécuritaire que la République Démocratique du Congo traverse, particulièrement à l’Est (BENI et BUTEMBO) m’offre l’occasion de m’adresser à vous entant que bergers de notre peuple. Je ne m’adresse pas à vous entant que Muswahili, Muluba, Mukongo, Mungala, mais entant que serviteurs de Dieu. Ceci a une grande importante au vu de proportions que le tribalisme a pris dans notre pays, voire même au sein des églises. Avec cette conséquence que certaines personnes n’agissent pas tant que leurs communautés tribales ne sont pas touchées par un malheur, » a-t-il déclaré dans sa tribune.

Et de poursuivre: « Il y a des causes qui exigent que nous puissions transcender nos différences pour que nous puissions vaincre. La situation de BENI et BUTEMBO rentre dans ces causes qui exigent l’unité et la mobilisation de tous pour nous en sortir. »

Le défenseur de droit de l’homme soutient que « dans notre pays, les pasteurs, les évêques et prêtres sont très écoutés par les congolaises et congolais. Un grand atout qui peut vous permettre de mobiliser le peuple contre ses multiples ennemis régionaux et internationaux qui ont trouvé des relais (traitres) parmi nous. »

« Chers Pasteurs, cette occasion me permet de féliciter certains d’entre vous pour le travail combien appréciable vous avez a fait pour encadrer nos populations alors que notre pays traverse des moments de crise morale, politique, économique et sociale sans précédent. Vous avez continué à entretenir la flamme de spiritualité auprès de nos populations, une flamme nécessaire pour que l’homme reste humain et capable de surmonter ses défaut pour faire le bien, » a-t-il déclaré.

Et de continuer: « Pendant que les vrais pasteurs font ce travail louable, il y en a d’autres qui ont trouvé dans le service pastoral, l’occasion de se focaliser sur l’argent oubliant d’autres problèmes qui se posent dans la vie quotidienne du congolais. D’autres encore ont, par des enseignements discutables, décourager leurs adeptes de tout engagement citoyen envers la société dans laquelle ils vivent au motif que « Dieu va tout faire, Dieu connait toute chose, C’est la volonté de Dieu pour vous…. ». »

Il félicite les vrais pasteurs qui selon lui font un travail appréciable nonobstant les faux. Me Jean Claude Katende estime que le silence des certains pasteurs fait le jeu des ennemis.

Thierry Mfundu

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...