l'info en continu

Eaux potables: lancement ce lundi de la construction du complexe industriel

- Publicité-

Suite aux problèmes récurrents de l’eau qui se posent dans la ville province de Kinshasa, mégalopole de plus de 10 millions d’habitants, le président de la République Félix Tshisekedi va procéder ce lundi 23 décembre à la pose de la première pierre de la phase 1 du complexe industriel de traitement d’eau potable à Kinshasa.

Il est question pour le Chef de l’État Congolais, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de résoudre le problème de la pénurie d’eaux dans la capitale congolaise.

- Publicité-

Ce complexe aura une capacité de 110.000 M3 par jour et ceci s’inscrit dans le souci de combler le déficit dans l’adduction d’eau à la population de la capitale et celle de ses environs qui ne se contentent que de seulement 500.000 M3 au stade actuel.

Ce projet est consécutif à celui de Lemba Imbu lancé y a peu par le Chef de l’État pour atteindre le seuil maximal de plus d’ 1 millions de M3 par jour devant desservir l’ensemble de la population Kinoise estimée à plus ou moins 12 millions d’habitants.

Les travaux de ce complexe de traitement seront exécutés par l’entreprise chinoise Weihai international economic et technical coopérative Co.Ltd.

Notons par ailleurs que Félix Tshisekedi a décidé de payer la facture de 5,14 millions USD due à la Regideso par l’État congolais.

Une décision du chef de l’état qui fait suite au plaidoyer du ministre d’Etat, ministre des ressources hydrauliques et électricité fait dans sa note de présentation lors de la 11ème réunion du Conseil des ministres du vendredi 22 novembre 2019.

Muhanzi Mubembe avait relevé que la REGIDESO S.A est confrontée à de nombreuses difficultés tant financières que techniques suite au non-paiement de facture par l’Etat congolais d’un montant de 5 140 000 dollars américains.
Cette situation affecte la desserte en eau aussi bien en qualité qu’en quantité, à Kinshasa en particulier.

Depuis quelques mois déjà, de conséquences se font ressentir dans la desserte en eau dans la ville-province de Kinshasa : de délestages sont observés dans plusieurs parties de la capitale. La quantité d’eau a diminué entrainant le recours à d’autres moyens pour s’approvisionner.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU