Dans une déclaration conjointe publiée ce jeudi 28 novembre 2019, les Chefs de mission du Canada, des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de la Suisse ont condamné les actes de violence perpétrés à l’Est de la République Démocratique du Congo.

Pour ces chefs de mission, ces groupes armés doivent être démantelés afin créer les conditions propices au développement social et économique.

Ils ont par ailleurs condamné les attaques contre la MONUSCO et ont manifesté leur soutien à la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pendant ces moments difficiles de leur mission.

“Nous saluons l’intention du Président Tshisekedi d’accroître la coopération entre les FARDC et la MONUSCO pour éliminer la menace posée par les groupes armés tout en protégeant les civils innocents“, ont-ils dit.

Ils exhortent au gouvernement de la RDC et ses partenaires de se focaliser sur leur mission qui a pour but d’améliorer les vies des populations locales qui souffrent et de faire progresser les efforts en cours pour mettre un terme à l’épidémie Ebola.

Jeancy Ngampuru /POLITICO.CD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *