Du mardi 26 novembre au jeudi 28 novembre 2019, le Front Commun pour le Congo (FCC), plateforme dont l’autorité morale est Joseph Kabila, sera en retraite à Kisantu, dans la province du Kongo Central, à 120 km de Kinshasa.

Pendant ces trois jours, il sera question pour cette plateforme en coalition avec le CACH de réfléchir sur son avenir, de faire sa propre évaluation, d’évaluer le processus électoral et les institutions.

Depuis l’échec à la présidentielle de décembre 2018 et du succès remporté aux élections législatives, cette premiere retraite réunira tous les partis membres de cette plateforme pour la mise en place d’une nouvelle ligne de conduite devra régir ce regroupement.

Notons que plusieurs voix au sein de ce regroupement reclament des reformes et une véritable restructuration du FCC qui à ce jour, est un vrai pataquès.

Constitué des partis de l’ancienne majorité présidentielle et des opposants frondeurs du Rassemblement de l’opposition et ceux qui ont signé l’accord de la Cité de l’Union Africaine, mais aussi de nouveaux dissidents de L’AFDC-A, le FCC est appelé à s’adapter au contexte du microcosme politique actuel.

Thierry Mfundu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *