Préoccupée par les affrontements à Minembwe dans le Sud-Kivu et les tueries à Beni au Nord-Kivu, la Conférence Episcopale Nationale du Congo(CENCO) a dans un communiqué publié ce lundi 25 novembre, recommandé au gouvernement national, aux FARDC ainsi qu’à la MONUSCO, d'”élaborer un programme d’urgence en vue de créer un climat d’apaisement et de mettre définitivement fin aux hostilités dans ces parties” de la RDC.

Ce programme d’urgence devra entre autre intégré la “solidarité nationale pour assurer une aide humanitaire aux personnes sinistrées.

À long terme la CENCO préconise la création au niveau national, d’un cadre de dialogue pour favoriser un climat de justice, de paix et de réconciliation entre les communautés en conflits.

En outre, pour sortir cette partie du pays de l’arbitraire, il est nécessaire de restaurer l’autorité de l’Etat au travers des services de la Police nationale, de l’Armée, de la Migration.

Malgré tout, l’église catholique félicite le Gouvernement, les FARDC et la MONUSCO pour les efforts fournis pour combattre les ennemis de la paix et présente ses condoléances les plus chrétiens aux familles éprouvées.

Rappelons que depuis le mois d’octobre 2019, les FARDC appuyées par la MONUSCO ont lancé des opérations en profondeur contre ces présumés ADF-NALU.

Jeancy Ngampuru /POLITICO.CD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *