Le gouverneur de la province de Lualaba Richard Muter Manguez Mans a dans un message audiovisuel diffusé ce dimanche 10 novembre 2019, mis en garde les militants du Parti du Peuple pour Reconstruction et la Démocratie qui ont brûlé les effigies de Félix Tshisekedi et ceux de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social ayant brûlé les effigies de Joseph Kabila à Kolwezi.

“C’est une honte qu’un parti politique qui se dit adhéré à la démocratie déchirent les effigies du président de la République. Que ça soit ceux qui se sont attaqués aux effigies de l’ancien président de la République ou de ceux qui par vengeance se sont attaqués aux effigies de l’actuel président, c’est un coup de folie qu’il faut arrêter tout de suite. Il ne faut pas jouer avec le feu”, a-t-il fustigé.

Le problème à la base de ce scénario selon Richard Muyej, c’est le manque d’éducation des militants de ces deux partis politiques pourtant en coalition, auquel leurs hiérarchies doivent palier.

“On ne crée pas un parti politique juste pour faire des slogans et faire des marches qui ont aucun sens. On crée un parti politique en éduquant parce qu’on se prépare à prendre le pouvoir et quand les gens prennent le pouvoir, ils doivent connaître tous les termes politiques . Il faut connaître que signifie passation pacifique et civilisée, que signifie coalition”, a affirmé Richard Muyej.

Sans attendre que les directions de l’UDPS et du PPRD renvoient leurs militants à l’école, Richard Muyej a déjà fait un saut en avant, annonçant un entretien avec ceux qui ont brûlé les effigies pour une mise en garde.

“Je vais les inviter pour leur dire des mots forts pour qu’ils comprennent que je ne suis pas venu pour diriger les disputes. Ils ne connaissent pas des chocs intercommunautaires”, a-t-il indiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *