Fin de mission de Freddy Matungulu à Kinshasa sur fonds des plusieurs engagements de la BAD

Lire à la une

14 nouveaux cas d’Ebola confirmés dans l’Est de la RDC

Selon le dernier bulletin épidémiologique daté du jeudi 16 janvier, les cas confirmés ont été signalés dans...

RDC : Félix Tshisekedi: “Le Go Pass n’est pas foncièrement mauvais. Mais le but est de savoir ce que l’on en fait”

Le Chef de l'Etat congolais, Félix Tshisekedi, lors d'une interview accordée à la Radio Vatican, a promis...

La RDC et le Saint-siège ratifient l’accord-cadre sur des questions d’intérêt commun

Ce vendredi 17 janvier 2020, le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Vatican, et le Président congolais...
- Publicité-

Au cours d’une conférence de presse tenue au Fleuve Congo Hôtel à Kinshasa, ce jeudi 08 novembre 2019, Freddy Matungulu Mbuyamu Ilankir, administrateur de la Banque Africaine de Développement (BAD), a clôturé officiellement sa mission de trois jours en RDC. L’ancien ministre congolais dit avoir eu des échanges fructueux sur la finalisation du Plan national stratégique de développement avec les autorités du pays dont il a souligné l’importance pour le développement de la RDC.

“Les projets exécutés ne sont pas ceux de la BAD, mais ceux de la RDC soutenus financièrement par la banque,” a-t-il indiqué aux différents participants à cette conférence de presse.

Passant en revue le portefeuille de projets de la BAD en RDC estimé à 1,5 milliard de dollars américains, Freddy Matungulu a également brossé le tableau des différents projets soutenus par la BAD notamment Inga III et le pont route-rail Kinshasa-Brazzaville.

Il a également informé les autorités congolaises des engagements sur les rapports avec le FMI tout en reconnaissant qu’il y a un développement important sur le plan politique, mais qu’il y a beaucoup d’efforts à mener au niveau du système judiciaire, du côté de l’accès aux crédits pour ce qui est notamment du taux d’intérêt appliqué. 

« Il y a une fenêtre d’opportunités  qui a été ouverte. Ces opportunités doivent être saisies à travers les réformes », a t-il déclaré. Puis d’ajouter: « Il y a à peine entre 3 à 4 milliards de crédit sur l’ensemble du pays », a t-il déclaré.

Mettant l’accent sur la qualité des financements publics, l’ancien ministre de bidget a aussi évoqué la pression fiscale de 9% du PIB en RDC.

S’agissant de l’apport de la BAD pour soutenir la gratuité que M. Matungulu dit soutenir l’initiative mais estime qu’au sujet de la Gratuité de l’enseignement primaire, “j’applaudis la volonté du gouvernement. Il faut cependant trouver les moyens nécessaires. Nous avons discuté là-dessus. Chacun en fonction de ses exigences internes voit ce qu’il faut faire. Au moment où on en parle, je ne suis pas encore en mesure de dire avec précision quand est-ce qu’on peut rendre disponible notre part. C’est le moment de rappeler les réformes à enclencher. Je ne saurai pas vous dire avec exactitude quand on pourra le faire. Depuis 2013, nous exécutons un document de stratégie pays. Lorsque on discutera du prochain document, on en discutera“, a-t-il déclaré devant ses interlocuteurs.

Freddy Matungulu Mbuyamu Ilankir a, au cours de cette mission, rencontré Antoine Félix Tshisekedi Tshilombo le président de la RDC, le Premier ministre et le ministre des finances avec lesquels il a échangé sur sur les réformes nécessaires pour renforcer le potentiel de croissance économique et faire en sorte que, dans les mois, années qui viennent, on soit en mesure de transformer l’économie nationale et en faire effectivement un outil de création des richesses et d’amélioration des conditions de vie des populations.

Des échanges effectués dans le cadre des consultations qu’il mène pour le compte de la Banque Africaine de Développement (BAD) en tant qu’un des administrateurs depuis août 2019 proposé par Félix Tshisekedi pour le quote-part de la RDC dans cette institution financière multinationale de développement.

La BAD dont le siège est établi à Abidjan, a pour vocation de contribuer au développement et au progrès social des États africains.

Notons qu’au cours de la dite conférence de presse, Freddy Matungulu a remercié notamment le Chef de l’Etat, le Premier ministre et certains ministres ainsi que les membres de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) et ceux de la société civile.

Thierry Mfundu

- Publicité -
- Publicité-

Les + récents

Félix Tshisekedi apporte de nouveau son soutien son “allié” Vital Kamerhe: “il ne faut pas nous diviser”

Devant la diaspora congolaise de Londres ce dimanche, le président Félix Tshisekedi a apporté une nouvelle fois...

Félix Tshisekedi menace ses alliés du FCC de dissoudre l’Assemblée nationale “s’ils multiplient des crises”

Arrivée au Royaume-Uni ce dimanche pour prendre notamment part au Sommet de Londres sur les investissements en Afrique, le président Félix Tshisekedi...

Kwilu: Deux morts enregistrés à la prison centrale de Bandundu Ville

Deux morts ont été enregistrés en seulement trois jours dans la prison centrale du cinquantenaire à Bandundu dans la province du Kwilu,...

Ministère du CMPMEA: Les entreprises à capitaux étrangers dans le secteur minier appelées à réserver la sous traitance aux nationaux

Le ministre des Classes moyennes, petites et moyennes entreprises et artisanat (CMPMEA), Justin Kalumba Mwana Ngongo a décidé que désormais toutes...

Afrique du Sud: La communauté congolaise dit non à la nouvelle mesure interdisant les réfugiés d’exercer une activité politique

Depuis le 01 janvier 2020, l'Afrique du Sud a promulgué une nouvelle loi qui interdit aux réfugiés et demandeurs d'asile vivant sur le sol sud africain à parler et à exercer toute activité politique sur le sol sud africain.

Dans l'actualtié

SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join