Par mesure de reprocité contre l’expulsion Plus de cent étudiants congolais avaient été arrêtés et refoulés en septembre en RDC suite à une opération de contrôle des documents de résidence initiée par la police burundaise, la Direction Générale de Migration « DGM » a expulsé, à son tour, plusieurs citiyens burundais vivant en situation irrégulière en RDC.

C’est le compte rendu de la réunion du conseil des ministres présidée vendredi 01 novembre par Félix Tshisekedi après que le gouvernement congolais a noté la poursuite des mouvements des retournés et d’expulsés du Burundi pour cause d’absence de titres de séjour.

Cependant aucun chiffre officiel n’a été donné sur le nombre des citoyens burundais expulsés en RDC.

Les chiffres non officiels font état de plus de 6000 étudiants congolais dans les universités burundaises, selon diverses sources et la majorité d’entre eux, est détenteur des cartes de séjour délivrés par la communauté économique des pays de grands lacs (CEPGL).

Il s’agit un document n’ayant qu’une validité de trois mois et qui n’est un titre de séjour permanent et encore moins un statut d’étudiant.

Les étudiants congolais de l’Est du pays adulent poursuivre les études au Burundi à cause des frais académiques extrêmement peu coûteux, les conditions appréciables des études, le système LMD et la proximité géographique.

Thierry Mfundu