En découdre avec la flambée de la farine de maïs sur le marché, préoccupe au plus haut point le gouvernement provincial du Haut-Katanga. C’est dans cette perspective qu’un lot important de sacs de cette denrée de première nécessité est arrivé à Lubumbashi.

Déjà à partir de ce lundi 4 novembre 2019, plusieurs points de vente seront ouverts dans toutes les communes de la ville de Lubumbashi. D’après le gouverneur de province le prix sera sensiblement revu à la baisse soit près de 15$ pour un sac de 25 Kg de la farine de maïs.

« Lot important de farine de maïs déjà sur notre sol, acquis par mon Gouvernement. Le prix sera revu à la baisse. Entre temps, nous allons subventionner les agriculteurs locaux pour arriver à l’autosuffisance alimentaire promise lors de la Table Ronde de septembre dernier .» a précisé le gouverneur du Haut-Katanga Jacques Kyabula Katwe.

Alors que la farine de maïs était devenue un casse-tête, dans la foulée, des solutions ont été préconisées. C’est notamment à court terme l’approvisionnement à partir des pays d’Afrique australe et à moyen terme, la promotion de la production pour mettre fin à cette dépendance.

Avec 80 millions d’hectares de terres arables et 40 millions d’hectares des terres irrigables en plus de vastes étendues de pâturages, la RDC peine à booster le potentiel agricole. C’est une honte aujourd’hui de continuer à dépendre de certains pays où les conditions climatiques sont moins favorable qu’en République Démocratique du Congo.

Junior Ngandu | Poltico.cd◼