l'info en continu

L’armée a signé un partenariat avec l’INPP pour la formation des combattants qui ont rendu les armes (porte parole FARDC)

- Publicité-

Désormais, les combattants qui ont déposé les armes et qui souhaitent rejoindre la vie civile, seront désormais formés par l’Institut nationale de préparation professionnelle, INPP en sigle.

C’est le résultat d’un accord signé entre les FARDC et cette institution publique de formation professionnelle.

- Publicité-

L’annonce de cet accord a été faite ce jeudi 31 Octobre à Beni par le porte-parole des FARDC, le général Richard Léon Kasonga Tshibangu au cours de la présentation de 820 combattants du groupe Union des Patriotes pour la Libération du Congo (UPLC) qui se sont rendus d’eux-mêmes aux FARDC.

« L’état-major général des forces armées de la République démocratique du Congo via le ministère de la défense, a signé un partenariat avec l’Institut national de préparation professionnelle à Kinshasa. L’INPP est établi sur l’ensemble du pays même ici à Beni. Et les gens qui, pour des raisons indépendantes, ne voudront pas intégrer l’armée, la police ou les services de sécurité en général, pourraient entrer à l’INPP après avoir reçu les kits de réinsertion et pour qu’à l’issue de la formation ils puissent s’établir de manière indépendante et ses livrer à leurs activités », a dit le général Kasonga au cours de la dite cérémonie.

Notons que l’armée congolaise a lancé officiellement depuis le mercredi 30 octobre dernier les opérations militaires de « grande envergure » contre toutes les forces négatives qui opèrent dans le territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU