l'info en continu

Kinshasa: Une ONG dénonce un présumé détournement et vente des ciments destinés à la construction des sauts-de-mouton

- Publicité-

Des ciments destinés à la construction des sauts-de-mouton à Kinshasa seraient détournés et vendus aux particuliers, alerte  l’Association Africaine de Défense des Droits de l’Homme, (ASADHO).

« Nous avons été saisis que les ciments destinés [à la construction des sauts-de-mouton ndlr] sont détournés dans certains sites. C’est une alerte pour qu’on lance des enquêtes« , a dénoncé Jean-Claude Katende, président de cette structure ce mercredi 30 octobre 2019.

- Publicité-

Pour le président de l’ASADHO, le site de Pompage situé dans la commune de Ngaliema est le plus touché par le détournement et la vente des ciments détournés aux particuliers.

Le 14 octobre dernier, le ministre des Infrastructures, Travaux Publics et Reconstruction, (ITPR), Willy Ngoopos avait appelé tous les intervenants et exécutants impliqués dans la construction des sauts-de-mouton, à procéder au plus tard le 31 décembre 2019, à la remise de leurs ouvrages suivant les directifs du chef de l’Etat Félix Tshisekedi après sa tournée sur les différents sites de construction.

Lancés dans le cadre du programme d’urgence de 100 premiers jours du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, les travaux de construction des plusieurs sauts-de-mouton ont connu d’énormes retards et lors de la dernière visite du chef de l’Etat dans les differents sites de construction, l’Office des Routes avait assuré que l’exécution des travaux avance que 4 sauts-de-mouton sur 6 seront opérationnels au plus tard le 31 décembre de cette année.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU